Aller au contenu principal

Dead Obies, et l’état du rap au Québec

« Vous vous plaignez du mauvais rap à la radio ? Nous, on voudrait juste du rap à la radio…»

Tout commence dans le Sud Sale, cette rive sud de Montréal où la géographie typique des banlieues d’Amérique du Nord s’étend sur d’immenses espaces. De cet espace naît l’ennui, de cet ennui naît la création. Celle de la musique de Dead Obies.

Dead Obies est un groupe de rap composé de cinq emcees et d'un beatmaker, qui se rencontrent autour des battles de rap acapella organisées à Montréal, les Word Up Battles. D’abord adversaires lors de ces clashs organisés sur Youtube, ils finissent par faire de la musique ensemble. Et aboutissent à une première compilation : Collation volume 1, puis à un premier album : Montreal Sud.

L'Anglais, le Français : Montréal

Très vite, le Québec parle beaucoup du groupe, mais pas forcément pour les bonnes raisons. Les Dead Obies cristallisent autour de leur nom un débat identitaire vieux comme le monde. En effet, les Dead Obies sont des enfants de Montréal. Et leur montréalité, c’est une ville bilingue, divisée entre anglophones et francophones. Or par définition, le rap est un reflet du réel. Les Dead Obies rappent donc à la fois en Anglais et en Français. Et c’est ce franglais qui leur vaut une polémique au Québec, une région où la question identitaire est très importante.

Pourtant cette faculté à changer de langue ouvre un champ d’expérimentation de rimes rare et inédit qui font de Dead Obies un groupe particulièrement intéressant. À l’occasion d’une tournée en France, ils sont passés par les studios de Nova. L’occasion pour Grünt de revenir avec eux sur leur parcours qui est symptomatique de l’histoire du rap québécois en général. Ils ont également fait un passage par Montpellier, et par une Nuit Zébrée à laquelle ils ont, vraiment, foutu le feu.

Grünt
Emissions

Grünt

Par Jean Morel
Le samedi à 18H30

Grunt du 30 juin 2018

Hologram Lo, un parcours musical en trois dimensions

Rencontre avec le DJ de 1995 et avec l'un des producteurs qui compte dans le rap français.

Busta Flex a fait le job pour toujours : rétrospective

Busta Flex a fait le job pour toujours : rétrospective

Le rappeur d'Épinay-sur-Seine fête les 20 ans de son album éponyme dans Grünt.

Grünt du 16 juin 2018

Di-Meh le rap contre les frontières

Rencontre avec le jeune emcee originaire de Suisse qui vient de sortir son nouveau projet « Focus, vol. 2. »