Aller au contenu principal

Dans le Jargon : « MVP »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Chaque mercredi, Dans Le Jargon, c’est l’analyse d’un terme, d’une expression que l’on entend dans la musique et dont on ne comprend pas vraiment le sens ni l’origine. Aujourd’hui, attention on se lance dans une sacrée aventure  : on vous parler de dunk, de MVP, de baller - bref de la relation d’amour intense entre le rap et le basketball.

Alors toute cette idée est venue avec le nouvel album de 2Chainz, le rappeur du Dirty South. Il va sortir un disque intitulé Rap or Go to the League. Sur cet album - dont le titre est déjà une référence claire à la ligue de basket américaine - le rappeur a fait appel à un conseiller : Lebron James. Joueur mythique, quadruple MVP et grand amateur de hip-hop. Tout ça donne envie de faire un point sur les liens entre basketball et rap US. On doit bien l’admettre c’est une histoire taillée pour durer. Dès les débuts du hip-hop, certains se sont même demandés si le basket-ball n’était pas une discipline de cette culture, au même titre que la danse ou le graffiti. On peut commencer par parler des pionniers. Un des premiers rappeurs à avoir fait sa déclaration d’amour au terrain de basket, c’est Kurtis Blow avec un titre tout simplement appelé « Basketball » sorti en 1984. Un morceau dans lequel il se compare - lui le roi de microphone - à Dr J. - comprendre Julius Erving - et à Moses Malone : c’est-à-dire deux des meilleurs joueurs de l’histoire du basket. Après lui, un sacré nombre de MC se sont mesurés à des sportifs mythiques.

Sans être exhaustif évidemment, on pense à Jay Z (propriétaire de l’équipe des Brooklyn Nets), on pense à Notorious qui slam comme Shaquille O’Neal, à Kanye qui imagine son destin à l’aune de celui de Magic Johnson, à Tribe Called Quest qui évoque Muggsy Bogues, à J Cole qui célèbre l’entraîneur John Wooden ou encore à Drake actionnaire des Toronto Raptors. Il y a même une époque où la NBA a engagé les plus grosses stars du hip-hop pour faire les BO du mythique jeu vidéo NBA Jam. Par exemple, Heavy D. et Notorious en 1993.

Chaque rappeur a sa Chapelle, son joueur fétiche. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les équipes, à toutes les époques et il y a eu mille cross-over entre le monde du hip-hop et celui du basket. Cet amour passionnel entre le sport et la musique a enfanté des petits mots de jargon. Comme « MVP » par exemple, un terme dont qui veut dire : Most Valuable Player. Il désigne ainsi le meilleur joueur de la saison de NBA.

MVP évoque la même idée dans le domaine du rap : rappelez-vous de 50Cent & The Game qui se vante d’être rap’s MVP. Et avant eux, de Big L, qui sort la même carte.  

« If rap was a game I'll be M.V.P / The most valuable poet on the M.I.C »

Voilà le glissement de sens, du terrain de basket au haut des charts, afin de désigner celui qui vend le plus de disques ou celui le plus habile avec la balle. Il y a un autre terme que les rappeuses et les rappeurs ont saisi. C’est le « dunk », le « slam dunk » et là aussi, c’est l’avalanche de références. Tout le monde se vante d’être le roi de cette figure acrobatique et incontournable des tournois. Chief Keef, 21 Savage, Eminem, Future parlent tous régulièrement du fait qu’ils « slament dunk des bitchs »… Le dernier terme qui trouve ses origines dans le basket et qui se décline aisément dans le milieu du rap est l’expression « baller ». A l’origine, c’est le basketteur qui vit de son art et de son sport. C’est un mot dont se sont servi les Rae Sremmurd, Snoop, Skee-Lo, Kendrick Lamar ou encore Outkast pour comparer leurs destins de rappeurs à celui des joueurs qui réussissent. Parce que, dans le rap comme dans le basket, rares sont ceux qui deviennent les stars du terrain et quand ils le deviennent, ils sont alors des ballers !

Dans le Jargon, tous les mercredis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Nova

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

Dans le Jargon : « ILLMATIC »

Dans le Jargon : « Illmatic »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « Camp »

Dans le Jargon : « Camp »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.