Aller au contenu principal

Dans le Jargon : « DON DADA »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans Le Jargon, c’est notre chronique hebdomadaire où on se penche sur des vocables qu’on entend dans la musique sans les comprendre forcément. Ces derniers mois, on a beaucoup parlé d’un disque, un vrai grand disque de rap français. UMLA, Une Main Lave l’Autre, l’album de monsieur Alpha Wann. Ce disque, il est l'œuvre d’un duo qui travaille main dans la main depuis des années : Hologram Lo’ et Alpha Wann. Ensemble, ils ont créé un label, Don Dada, qui est cité de façon continue dans les morceaux. 

« Don Dada sur le pendentif, le nom du label sur l'plexus »

Alors, qu’est-ce que c’est que ce « Don Dada » ? D’abord, c’est un terme que l’on retrouve beaucoup dans le hip-hop américain, or on sait que Hologram Lo' et Alpha Wann sont deux bibles en la matière. On retrouve par exemple l’expression chez Ice Cube

« They call me the Don Dada / Pop a collar, drop a dollar if you hear me you can holla »

On retrouve aussi ce terme dans la bouche de Notorious Big, de DMX, de Fat Joe de 50 Cent et à chaque fois l’expression est associée à une forte poussée d’égo trip. D’ailleurs « Don », c’est un traitement de respect en langue espagnole. On l’emploie devant un prénom, pensez à Don Diego de la Vega, AKA Zorro. Le traitement de « Don » est utilisé depuis le Moyen Âge pour marquer un titre de noblesse. Etre un Don, ça veut donc dire qu’on pèse. Par contre, et on s’en doute, Dada ne s’agit pas d’un canasson…

Donc on ne sait toujours pas ce que Don Dada veut dire. Toutefois, on trouve un premier indice dans un couplet de 21 Savage, sur un morceau avec Offset.

« Bitch boy I'm a mobster, shrimp in my pasta

Jamaican Don Dada, hang 'round the shottas »

« Jamaïcan Don Dada », c’est de ce côté qu’il faut se tourner… L’île de la Jamaïque. Là, tout de suite, tout fait sens. Par exemple, le pionnier du dancehall Super Cat à un titre qui s’appelle « Don Dada » et on trouve l’occurrence dans un nombre incalculable de titres jamaïcains. 

Le Don Dada, c’est le plus haut niveau du gangstérisme. C’est le boss de tous les boss, le type le plus respecté. C’est les liens poreux entre le reggae, le dancehall et la rap qui ont fait que ce terme se retrouve partout. Il y d’autres synonymes en patois jamaïcain, Joey Badass, le rappeur de Brooklyn aux racines jamaïcaines, se fait appeler Badmon, un autre terme pour désigner le gangster.

Ce n’est pas tout, si vous voulez maîtriser tous les termes pour dire gangster en jamaïcain, il en reste un. Cette dernière expression a été rendu célèbre par celui qui se proclamait le Lyrical Gangster, le gangster de l’écriture : Ini Kamoze. C’est le Hotstepper. Don Dada, Badmon, Hotstepper, autant de termes pour désigner un gangster en patois jamaïcain. 

Dans le Jargon, tous les mercredis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Nova

 

 

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

Dans le Jargon : « Frelo »

Dans le Jargon : « Frelo »

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « GOVA »

Dans le Jargon : « GOVA »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : les « Juggalos

Dans le Jargon : les « Juggalos

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.