Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 8 avril

Avec la country misogyne, les Sanpo de Sourdoreille et les open mics

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

C’est l’heure du Bureau des Affaires Musicales, le rendez-vous d’actualité musicale de Nova. Aujourd’hui, on va danser en vous racontant l’histoire d’un tube de R’n’b, on va parler de la fin de la Red Bull Music Academy, mais aussi d’open mics. Enfin, c’est notre nouvelle chouchou Charlotte Adigéry qui jouera un disque en fin d’émission. 

…on apprend que la country est peut-être la plus misogyne des musiques 

Vous pensiez que le rap était misogyne ? Jetez donc un coup d’oeil du côté de la country… Vendredi dernier, l’université d’Annenberg en Californie a publié une étude sur le fossé de la parité dans la country. En dépit du succès de musiciennes comme Carrie Underwood, Miranda Lambert ou encore Kacey Musgraves - qui vient pourtant de gagner le grammy Award country pour son album Golden Hours - les voix féminines sont sous-représentées de façon colossale dans la country.

 Seulement 16% des artistes de country sont des femmes, quand on parle des compositrices, ce chiffre descend jusqu’à 12%... Cette étude se fonde sur les charts country, les ventes, les streams, les diffusions radio et les nominations sur les quatre dernières années. L’université a précisé sur Twitter vouloir se pencher sur ce cas car « il y a beaucoup de peur dans la musique country, les gens sont terrorisés à l’idée de parler ». Toutefois, l’étude a déjà fait réagir des Majors. Cindy Mabe, directrice (et c’est à noter) d’Universal Nashville a affirmé : « nous avons un problème, il y a des manquements à notre rôle, qui est d’amplifier la voix des artistes, et de les aider à raconter leurs histoires et rencontrer leur public. On espère donc une prise de conscience plus large. » 

…on vous parle d’une superbe série visuelle développée par Sourdoreille 

Sourdoreille c’est un chouette média qui développe, en plus, de belles séries vidéo. Leur dernière s’appelle Sanpo, elle se présente comme une webserie de clips inversés tournés au Japon. Un clip inversé c’est une balade - c’est d’ailleurs ce que veut dire Sanpo en japonais - dans un quartier de Tokyo, de Kyoto ou du Japon en général. Sur cette balade, un producteur créé une bande-son pour en faire création à la fois sonore et visuelle. Ce qui est cool, c’est que les musiciens qui ont été conviés et qui viennent du monde entier optent pour des BO plutôt trip hop, abstract ou encore nu jazz. Ils proposent des créations assez douces, subtiles et très planantes. La dernière balade, par exemple, est une visite des librairies mythiques de Tokyo. Elle est mise en son par Lofttapes et sur leur chaîne youtube, vous trouverez aussi une oeuvre de 97SPECIAL qui illustre le quartier Akasaka.

Il y a aussi une création de Marcus D, un éternel fan de Nujabes, qui nous emmène dans les rues d’Onomichi. Tellement classe. C’est de la télé au ralenti et ça fait beaucoup de bien. C’est apaisant et surtout très (très) beau. Bravo Sourdoreille et tous ceux qui ont bossé sur ce projet Sanpo - c’est à voir en ligne. 

…on s’intéresse à une pratique qui ne meurt pas : Les Open Mics.

Notre focus du jour s’intéresse à une scène qui subsiste, celle des micros ouverts. Pour Libération, le journaliste Kerill McCloskey s’est intéressé à ce bastion irréductible que sont les scènes à micros ouverts. Ces lieux où des inconnus viennent jouer gratuitement sur scène pour faire entendre leur talent. Ils caressent toujours le doux rêve de se faire repérer par les maisons de disque, ou pas du tout. La tradition de la scène ouverte date de la nuit des temps. Libération nous rappelle que dans les salons littéraires des Lumières, se succédaient récitations de prose et de poèmes. En ce qui concerne la musique, cette culture provient plutôt de l’héritage des clubs folks américains et britanniques. Traditionnellement, un open mic c’est un micro un tabouret et une guitare. C’est une ou plusieurs soirées par semaine dans certains bars. Surtout, c’est une culture qui existe toujours. Il y a toujours de ces endroits où des musiciens viennent tester des nouvelles compositions, mais aussi beaucoup de musiciens amateurs qui jouent pour le simple plaisir de jouer, sans la moindre autre expectation que de passer un bon moment. La culture de l’open mic, ce ne sont pas que des guitares.

C’est aussi un phénomène qui touche particulièrement le hip-hop. En tout cas, c’est peut-être la scène la plus représentée. Il ne suffit que d’un micro et d’une instru pour que des rappeurs fassent leurs preuves devant un public souvent intransigeant, en quête de rimes et de technique. C’est peut-être la meilleure école du rap. C’est aussi un secteur qui s’est beaucoup institutionnalisé. Les open mics de rap ne sont plus qu’une simple scène avec deux enceintes. A présent, ce sont de véritables tremplins. C’est entre autres le cas de Buzz Booster ou encore End Of The Weak qui tournent à travers la France. Libération cite ainsi un des organisateurs d’End Of The Weak, DJ Keri, qui défend un open mic au format particulier, tout droit venu des Etats-Unis.

Dans ce format, les open mecs sont ouvert à tous et les meilleurs sont sélectionnés par un jury. Les artistes ainsi sélectionnés franchissent alors progressivement les échelons jusqu’à une grande finale. Un format compétitif donc qui se calque sur l’ADN compétitif propre au rap. Les rappeurs s’y distinguent par leur flow et gagnent en reconnaissance. Bien entendu, l’industrie scrute généralement de près ceux qui s’y distinguent. 

 

La playlist : 

  • Lauren Ruth Warth - Hungry Barber
  • Quantic - Atlantic Oscilliations
  • Noname - Song 32
  • Kelis - Millionnaire Feat. Andre 3000
  • Malik Djoudi - A tes côtés feat. Etienne Daho
  • Youcef Boukella - Ya Siadi
  • Hudson Mohawke - Chimes
  • Ben Zaidi - Uproar Uproar 
  • Lee Fields - A Promise is A Promise
  • The Clash - Police & Thieves
  • The Libertines - Hidden Track
  • Miles Davis - Move
  • Melii - Trip
  • Charlotte Adigery - Eazy - E Boyz N The Hood
  • Vampire Weekend - This Life

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Visuel © Wiki Commons Contributer : Brian McNeil

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

C'est la dernière de la saison, on a vu les choses en grand pour ce final avec Cut Killer et Sims

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année