Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 4 décembre

Avec les chiffres streaming de Drake, la BO de Ghost In The Shell et les hotlines des rappeurs US.

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Aujourd’hui dans BAM BAM, on va parler de reggae avec l’acteur Finnegan Oldfield qui nous a invités chez lui pour découvrir sa discothèque qui déborde de vinyles et de cassettes jamaïcaines.  On fait aussi une escale en Roumanie pour comprendre pourquoi les jeunes roumains aiment autant la pop mainstream que le rap underground. Et puis, on racontera l’histoire de la BO du jeu vidéo Ghost In The Shell, celle des hotlines surtaxées pour joindre des stars, et évidemment, on va jouer un paquet de disques. 

…on vous raconte comment les chiffres de streaming nous font entrer dans une nouvelle ère.

Aujourd’hui une nouvelle page de l’histoire du streaming s’est tournée. Spotify vient d’annoncer les chiffres de cette année 2018 et, comme on s’y attendait, Drake est le champion incontesté de la musique à l’ère du 2.0. Drake est devenu, cette année, l’artiste le plus écouté de l’histoire du streaming avec plus de 8 milliards de streams sur l’année 2018 uniquement. Son album Scorpion et son tube « God’s Plan » sont respectivement l’album et le morceau les plus streamés cette année.

Les autres musiciens les plus streamés au monde sont Post Malone, XXXtentacion, l’artiste de reggaeton colombien J. Balvin et Ed Sheraan. Enfin la première artiste la plus streamée au monde est Ariana Grande avec 48 millions d’auditeurs par mois. 

…on se souvient d’un jeu vidéo qui a marqué l’histoire par sa BO novatrice.

Il y a 22 ans, sortait un jeu vidéo qui a marqué l’histoire, notamment grâce à sa BO. C’est Ghost In The Shell. Bien avant d’être un film, et bien avant d’être un jeu sur Playstation, Ghost In The Shell était un manga, une oeuvre de Masamune Shirow, sorti en 1989. Quelques années plus tard, Sony a l’idée de l’adapter en jeu vidéo, et surtout, de soigner sa bande-son en recrutant des dizaines d’artistes, parmi les plus célèbres producteurs de techno du moment. A la BO de Ghost In The Shell on croise alors Derrick May, Joey Beltram, Scan X, Dave Anger. Leurs productions sortent même en CD, une double compilation qui s’appelle Megatech Body, et qui s’arrachera à 40 000 exemplaires le jour de sa sortie au Japon. 

Cette histoire, qui est racontée dans un numéro spécial et sur le site du Magazine Trax, est celle d’une certaine époque de la musique électronique et du jeu vidéo. On y apprend que les musiciens ont dû composer avec des VHS qui ne fonctionnaient même pas, et que c’est Jeff Mills qui a servi d’intermédiaire pour convaincre les producteurs de techno, réticents à signer avec la major Sony. La BO de Ghost In The Shell est, peut-on lire dans cet article, une photographie musicale de l’époque. C’est à lire en ligne, et au passage, sachez que 5 émissions consacrées à la musique de jeux vidéos est à écouter sur Nova.fr, c'est ici que ça se passe !

…on raconte une époque incroyable, celle des hotlines surtaxées pour appeler vos artistes préférés.

Notre focus du jour se penche sur un monde merveilleux mais oublié, les hotlines musicales. Le 08 36 65 65 65 c’était le numéro du Père Noël, un des exemple de hotline qui existait dans nos contrées comme nous le rappelle le magazine Brain. Dans un papier paru ce mardi, le magazine nous raconte aussi la merveilleuse époque des hotlines musicales aux Etats-Unis, ces lignes surtaxées qui ont fleuri tout au long des années 80 et 90. 

Lors de cette délicieuse période, des groupes comme NWA, Kiss, les Pink Floyd ou des artistes comme MC Hammer, Ice Cube ont tous eu une hotline avec un numéro qui coutait très cher pour que des fans puissent les appeler et communiquer avec eux. Parfois, les artistes répondaient directement, parfois, ils enregistraient des messages pour leurs fans. C’était notamment le cas de The Fresh Prince et de Jazzy Jeff qui promettaient un nouveau rap chaque jour. 

Les numéros en 1-800 et en 1-900 sont alors devenus un véritable phénomène aux Etats Unis avec, comme partout, ses abus. C'est le cas pour ces histoires de parents dépassés découvrant des factures téléphoniques de 17000 dollars à cause de leur enfant un brin trop fan de leur idole. L’artiste qui avait poussé le vice le plus loin était, à n’en pas douter, Prince. Il était allé jusqu’à appeler une de ses compilations 1-800-New-Funk, pour que les personnes appellent afin de vendre du merchandising associé à son disque. Si vous souhaitez passer un bon moment de nostalgie, quelques-unes des meilleures vidéos promotionnelles de ces hotlines sont à retrouver sur le site de Brain

La tracklist

  • Obongjayar - never change
  • Men I Trust - Say, You Can Hear
  • Dag Savage Exile - Furnace Feat Fashawn
  • Taraf De Haïdouks - Dumbala Dumba
  • Unno - Blue Leaf BRNFKD Remix
  • Cold As Ice - MOP
  • Tory Y Moi Freelance
  • Sophie Hunger I opened a bar
  • Jay Z & Pharell - Frontin (Disclosure Remix)
  • RAMO - A nouveaux sauvages
  • Mad For You - Moonshine La Panga
  • Tirzah - Holding On

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Wiliams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Cover de 1-800 New Funk, album de compilation de NPG Records de Prince

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 7 décembre aux Transmusicales de Rennes

BAM BAM : le Bureau des Affaires Musicales aux Transmusicales de Rennes

Émission spéciale à Rennes, où l'on a mangé beaucoup de crêpes.