Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 14 mai

Voyage au Ghana pour savoir à qui profite le stream, entretien avec le beatmaker signé sur le mythique label Stones Throw et la santé mentale des artistes sont au programme

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Pour être en bonne santé, il faut danser en écoutant cinq nouveautés par jour. Et pour pour rythmer votre exercice quotidien, on va partir au Ghana pour savoir à qui profite le stream là-bas, ensuite on va discuter avec Kiefer, un producteur brillant signé sur le label Stones Throw, puis on va également s'intéresser à la santé mentale des artistes et à la manière dont l'industrie musicale peut les aider.

...On s'intéresse à l'évolution de la consommation de la musique

Sans être réactionnaire, on peut quand même dire qu'on vit une drôle d'époque musicale. Pendant des décennies, écouter de la musique pouvait constituer une longue quête : il fallait fouiller les bacs des disquaires ou ceux de ses parents, dépenser de l'argent pour posséder ces objets de convoitise.... Et ces étapes n'étaient pas que des obstacles, mais aussi des paliers qui sacralisaient la musique. Car il fut un temps où écouter la musique était sacré. C'était une expérience musicale en soi, un temps consacré.

Aujourd'hui, Spotify et les plateformes de streaming déconstruisent cela en proposant des playlists qui sont faites pour faire d'autres activités : écouter de la musique en courant, en cuisinant, en travaillant, en s'endormant... Et puis quand on stream, il n'y a pas vraiment de place à l'erreur. Si l'on n'aime pas, il suffit de zapper. Et comme le rappelle le magazine The Spectator, c'est assez triste car la simplicité et l'évidence, c'est précisément ce qui tue l'art. Alors servez-vous des plateformes à contre-courant, fouillez et écoutez des disques en entier ! Ou écoutez la radio, comme vous voulez.

...On rend hommage à l'une des plus grandes voix de la House, Kim English

Née à Chicago, comme la house, Kim English a commencé sa carrière par le gospel. De 1994 à 2006, elle a ensuite enregistré deux albums Higher Things (1998) et My Destiny (2006) parmi lesquels huit morceaux, dont « Missing You »et « My Destiny », sont devenus numéro un des charts club/dance américains.  

Même si elle est originaire de Chicago, elle a plutôt travaillé avec des producteurs new-yorkais comme Mood II Swing, Masters At Work, François K ou, plus récemment, Paul Woolford.

Décédée le deux avril dernier d'une insuffisance rénale, à seulement quarante-huit ans, cette figure de la house a eu peu d'hommages au vu de sa carrière exceptionnelle. Heureusement, afin de la célébrer, le très bon média Music Is My Sanctuary lui a consacré un superbe mix que voici. 

 

...On s'intéresse à la santé mentale des artistes

Dans le monde anglo-saxon, cette semaine c'est la Mental Health Awareness Week pour aborder les questions autour de la santé mentale. Un enjeu de plus en plus abordé dans l'industrie musicale anglaise, américaine et aussi française. 

C'est déjà une bonne nouvelle : l'anxiété, la bipolarité et la dépression sont des thématiques de plus en plus assumées et traitées dans l'art en général et plus particulièrement dans la musique. Mais on est encore loin de comprendre clairement pourquoi sept musiciens sur dix souffrent de troubles mentaux. On a du mal à déterminer les causes et les conséquences de ce mal-être, ainsi que la responsabilité de l’industrie musicale en la matière.

En ce moment il y a donc des articles qui s'écrivent, des collectifs qui se montent, comme Cura. Pour parler de santé mentale chez les musiciens français, Cura vient de lancer une grande enquête en ligne. Il s'agit d'un sondage adressé aux professionnels de la musique pour évoquer le stress, la pression et les déceptions qu'ils connaissent. 

Il y a aussi un très bon webdocumentaire réalisé par Gonzai, en janvier dernier dans lequel on voit notamment l'intensité de la vie de tournée et pourquoi l'alcool, la drogue, la fête sont autant des moyens de tenir que des façons de sombrer. On y parle également de l'industrie qui a tendance à vendre l'image romantique d'un musicien torturé plutôt que d'aider à le soigner. Et est aussi évoqué le soin, les déclics et le fait qu'il n'est jamais trop tard.

Evidemment, ça ne s'adresse pas qu'aux musiciens, c'est aussi un super documentaire pour n'importe quelle personne qui s'intéresse ou qui est touchée par des questions de santé mentale et je pense que nous sommes légion.

 

La playlist :

  • Garçons - Pedigree
  • Voilaaa - Tu mens devant moi
  • Trigmatic, Joey B - Aka K33 Moko
  • Morabeza Tobacco - Orinoco
  • BCUC feat. Saul Williams - Isivunguvungu
  • Baltra ft. Park Hye Jin - Ahead of Time
  • Talking Heads - Nothing but flowers
  • Mina, Bryte - One Leg
  • Kiefer - Green Crayon
  • Mustard - 100 Bands ( Quavo, 21 Savage, YG, Meek Mill)
  • Lila Drew - Faded / 2 Am feat. Goldlink (SG Lewis Remix)

Dans le baladeur de Finnegan Oldfield :

  • Johnny Cash - Guess things happen that way

Et la suggestion de l'auditeur sur le répondeur de BAM BAM :

  • K'Naan - America

 

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Jonathan Leibson / WireImage (9 février 2013)

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

C'est la dernière de la saison, on a vu les choses en grand pour ce final avec Cut Killer et Sims

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année