Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 13 mai

Avec la renaissance d'une mythique série de freestyles de rap, une révolution musicale qui a accompagné l'indépendance du Cap-Vert, l'hymne des week-end de stade ou encore la B.O. des adolescents des années 2000

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

C'est lundi et on est en pleine forme pour partager la musique qui a égayé notre week-end ! Aujourd'hui, on se remet une B.O. qui a forgé les goûts de toute une génération d'adolescents durant les années 2000, celle de The O.C, Newport Beach en français. On s'intéresse à une musique qui a marqué l'indépendance capverdienne, et un morceau de rock devenu l'hymne des stades. Et dans le baladeur de la semaine, on retrouve l'acteur Finnegan Oldfield qui nous ouvre sa discothèque et nous dévoile ses souvenirs.

...On s'arrête sur la renaissance d'une série mythique de freestyles de rap

Ce week-end, le monde du Hip Hop a connu un petit évènement avec la renaissance, éphémère, d'un programme classique de l'histoire du rap : les freestyles Rap City. Diffusés sur la chaine américaine BET de 1989 à 2008, la petite pièce carrée du freestyle Booth a vu défiler les plus grands rappeurs : Method Man, Lil Wayne, Mobb Deep, 50 cent, Kanye West...

Pour annoncer leur album commun, la Beast Coast (Flatbush Zombies, Underachievers, le Pro Era de Joey Badass) a donc ressuscité ce programme en nous donnant l'envie de replonger dans les archives de Rap City, comme ce moment d'histoire où Cam'ron rappe tout en comptant ses liasses.

...On célèbre les 50 ans du Bed-in for Peace de John Lennon

Il y a cinquante ans, John Lennon et Yoko Ono louaient la suite 1742 de l'hôtel Reine Elizabeth, à Montréal, pour y organiser un Bed-in for Peace, une version allongée d'un Sit-in. L'idée, avec cette performance qui a duré une semaine, était de profiter de leur notoriété pour mobiliser du monde, recevoir la presse et diffuser un message de paix en période de guerre avec le Vietnam. 

Cela peut sembler désuet voire déplacé de recevoir du monde dans sa chambre à trois mille dollars la nuit, mais à l'époque ça a été un coup médiatique qui a marqué les esprits.

C'est l'histoire que raconte un article de Telerama dans lequel on s'invite dans cette chambre luxueuse où défilent activistes, fanatiques, étudiants, stars, curieux et journalistes venus rencontrer Yoko et John qui étaient parfois allongés, parfois lascifs, voire en train de sauter sur le lit...  On raconte également que le titre « Give Peace a Chance » aurait été enregistré dans cette chambre. Mais il y avait tant de monde et de bruit, que l'ingénieur du son André Perry a dû se surpasser pour sortir ce morceau. 

...On se penche sur une révolution musicale qui a marqué le mouvement de résistance et d'indépendance du Cap-Vert

Parfois, la musique peut éclairer un pans entier de l'histoire. C'est le cas d'une révolution de la musique cap-verdienne qui est racontée dans un documentaire qui vient de paraître sur la chaine Youtube de The Vinyl Factory.

Il raconte l’histoire d’un bateau parti, en 1968, de Baltimore à Rio De Janeiro, pour la toute première exposition d'instruments électroniques en Amérique du Sud. À son bord se trouvaient une cargaison de claviers et synthétiseurs de la marque Moog ou encore Farfisa. Mais le bateau n'est jamais arrivé à destination.

La légende raconte que le bateau s'est retrouvé battu par les flots sur l'île de São Nicolau au Cap Vert et que sa cargaison s'est échouée sur la plage. Les troupes du militaire anti-colonial Amílcar Cabral l'ont récupérée et cachée des autorités portugaises qui avaient colonisé la région.

Les claviers se sont retrouvés dans des églises, et surtout, dans des écoles. Dès lors, une curieuse rencontre s'est improvisée entre celle des rythmes et styles musicaux capverdiens (la morna, la coladera et le funana) et les tonalités cosmiques des premiers synthétiseurs. Ce son, empreint de nouveauté et de liberté, fut censuré par les colons et devint immédiatement le bande son de l'indépendance, acquise en 1975. 

Et pour revenir sur cette histoire en musique, on vous conseille la compilation bien nommée Space Echo - Le mystère derrière le son cosmique du Cap-Vert enfin révélé.

La playlist :

  • Amindi - Pine & Ginger Remix feat. Popcaan & Kranium
  • Okkaido - Amanda Who
  • Hot Chip - Hungry Child (Paul Woolford Sunrise Mix)
  • The White Stripes - Seven Nation Army
  • Klyne - Still Not Over You (Mall Grab Remix)
  • Peter Cat Recording Co. - Where the Money Flows
  • Roseaux - Heart & Soul
  • Stevie Wonder - All I Do
  • Skepta - Bullet From A Gun
  • Akiko Yano - Iroha Ni Konpeitou
  • Otun - John Montoya

Dans le baladeur de Finnegan Oldfield :

  • Dean Martin - My Rifle, My Pony & Me

Et la suggestion de l'auditeur sur le répondeur de BAM BAM :

  • Upsetters - 23rd Dub

 

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Chris Walter / WireImage (1 janvier 1969)

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 mai

C'est la dernière de la saison, on a vu les choses en grand pour ce final avec Cut Killer et Sims

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 26 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année