Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Gbadolite » de Pierre Kwenders & Uproot Andy

Pierre Kwenders et l’« anti-world » sur laquelle on danse

Nouvo Nova : « Gbadolite » de Pierre Kwenders & Uproot Andy.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Gbadolite » de Pierre Kwenders & Uproot Andy.

Le collectif montréalais Moonshine fêtait récemment son anniversaire après cinq ans passés à embraser les nuits québécoises. Des soirées organisées juste après la pleine lune (d’où le nom), et dont le lieu tenu secret est révélé à chacun par SMS. Le mot d’ordre : toutes les musiques d’influence afro, celles qui vont à l’encontre des stéréotypes (et que le collectif qualifie d’« anti-world »). Aujourd’hui, leur succès dépasse les frontières canadiennes et s’importe jusqu’à chez nous : on pouvait ainsi récemment danser sur les sons afro-house, funk ou coupé-décalé de la Moonshine à Paris.

Co-fondateur du collectif, Pierre Kwenders s’est fait aussi connaître en tant qu’artiste solo par deux albums inspirés par son héritage congolais. En collaboration avec le DJ new-yorkais Uproot Andy, Kwenders rend à présent hommage à Gbadolite, ville tropicale au nord de la République Démocratique du Congo, sur un nouveau titre mêlant rumba et soukous : un tube en puissance chanté en lingala, destiné à réchauffer les pieds comme les coeurs, et qui annonce la sortie de la prochaine mixtape de Moonshine, SMS For Location, Vol. 3.

Visuel © Gbadolite de Pierre Kwenders & Uproot Andy