Aller au contenu principal
Pierre Barouh, un homme et un son

Pierre Barouh, un homme et un son

Nova Classics : « Le tour du monde » de Pierre Barouh.

Par La programmation musicale.

Cet été, Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : Nova Classics : « Le tour du monde » de Pierre Barouh.

« Quand on a fait le tour du monde, on n’a plus qu’a recommencer » : ainsi parlait Pierre Barouh, poète-voyageur et grand défricheur de la chanson française. Ce fils d’immigrés juifs turques, adopté par une famille vendéenne pendant la Seconde Guerre mondiale, est un temps joueur de l’équipe nationale de volleyball. Son parcours dévie lorsqu’il découvre la musique brésilienne : fasciné, il embarque sur un cargo pour le Brésil et rencontre plus tard les deux grands compositeurs de la bossa nova, Baden Powell et Vinicius de Moraes. En 1966, il adapte en français une de leurs oeuvres, « Samba da Benção », dans lequel il s’autoproclame « le plus Brésilien des Français ». Nommé « Samba Saravah », le morceau fait partie de la bande originale d’Un homme et une femme de Lelouch, dans lequel il joue, et dont il compose et chante le fameux thème principal.

C’est à partir de là qu’il fonde la maison Saravah, label destiné à la chanson française alternative, au jazz et aux musiques du monde : aujourd’hui plus ancien label indépendant français toujours en activité, Saravah aura notamment fait connaître Brigitte Fontaine, Jacques Higelin, Alfred Panou ou encore Pierre Akendengué. Une curiosité pour l’ailleurs que Barouh résume dans son « Tour du monde », classique aux accents jazz paru sur son album de 1972, Saudade (un manque habité).

Visuel : (c) Getty Images / Bill Eppridge