Aller au contenu principal

"Vas-y le préfé"

Sur Twitter, les échanges marrants entre des jeunes et un préfet pour la mise en place d'un arrêté préfectoral

Par Amélie Saletti

Les réseaux sociaux nous posent face des situations de plus en plus cocasses, c'est ce que nous explique le Huffington Post... Des négociations entre élèves de collège et un préfet pour la mise en place d’un arrêté préfectoral, vous avez déjà vu ça ?

Eh bien, Twitter s’est chargé de mettre en relation ces deux types de personnalités. Résultat : de belles fautes d’orthographe et un ton très peu approprié face à un préfet qui a gardé son sang froid et un humour de circonstance. Ca fait des vagues, mais c’est plutôt marrant !

Pour résumer, à la suite des intempéries hivernales, une bonne poignée d’élèves de Moselle très motivés pour faire l’école buissonnière ont estimé que la neige était une bonne raison pour demander un arrêté préfectoral, supprimant ainsi tous les transports scolaires.

Twitter a servi d’outil très pratique pour permettre aux élèves d’avoir une tribune. Les tweets à ce sujet sont très drôles et en général bourrés de fautes d’orthographes… Il est cependant arrivé que des insultes fusent, chose à laquelle le préfet a répondu avec humour et tact.

Ces échanges ont été tellement appréciés des utilisateurs Twitter, qu’un Tumblr est né : « Vas-y le préfé ! ». Il recense les pires tweets et les meilleures réponses du préfet.

Ils sont fous ces écoliers !