Aller au contenu principal
Bowie, les coulisses du comeback

Bowie, les coulisses du comeback

Le producteur de l'artiste Tony Visconti nous raconte l'histoire d'un retour qui clôt 10 ans d'absence

Par Amélie Saletti

Le monde entier attendait depuis près de 10 ans le retour du roi de la pop glam rock, le très énigmatique David Bowie. Nous vous en avions parlé à la suite de la sortie de son dernier single et clip ici. Mais évidemment, lorsqu’un grand retour se fait pressentir, les Tops des Charts sont perturbés et les annonces en tous genres vont bon train.

Tout d’abord, la sortie le 8 janvier dernier de sa nouvelle chanson « Where are we now ? », apparue sans aucun avertissement via i Tunes en téléchargement, et forcément, le buzz qui se crée… Les fans s’extasiaient et trépignaient de bonheur à l’idée de pouvoir écouter une nouvelle track de leur idole. Ayant atteint la sixième place dans le classement des singles au Royaume-Uni, le chanteur peut être fier d’avoir réussi son retour sous le feu des projecteurs pour son premier single (l’album « The Next Day » arrivera dans deux mois).

Bowie sait subjuguer les foules, sa personnalité hors du commun et sa singularité artistique intriguent. Dans une interview accordée à RollingStones, un des ses plus proches collaborateurs et producteur, Tony Visconti, commente ce retour fracassant et inattendu d’un Bowie qui a mûri et vieilli.

Après des problèmes de santé avérés, les deux comparses n’ont pas eu de liens durant près d’un an. A ce moment-là, Visconti l’assure, l'artiste dénigrait la musique et n'éprouvait pas le besoin de se pencher dessus, jusqu’à il y a deux ans.

Et un jour, le roi de la pop déchu a eu une révélation... Le lendemain de nombreux amis fidèles et accessoirement musiciens – Sterling Campbell à la batterie, Gerry Leonard à la guitare -  étaient mobilisés dans le petit studio d’Est Village à New York pour faire quelques démos. Bowie avait juste dit : «  je sens que j’aimerais écrire de nouveau ».

Quelques jours plus tard, il revient avec 8 chansons. 

Tony Visconti, David Bowie, et Brian Thorn au The Magic Shop Recording Studio (New York)

Ses nouvelles créations musicales transpirent autre chose que la simple audace et l’amour du show. D’ailleurs, Bowie ne fera aucune promotion d’album qu’il juge « ridiculement long », pas de tournée non plus au grand dam des fans, même si quelques spectacles à Londres ou New York ne sont pas définitivement exclus. Certaines rumeurs lui octroient même une place sur le line up de Coachella.

Qui vivra verra comme on dit…

Vivement l'arrivée de ce dernier album pour que l'on puisse juger de la nouvelle identité que nous offre ce Bowie assagi !