Aller au contenu principal

Les vieux de la New Wave

La New Wave revient ? Ses pionniers aussi. New Order, P.I.L., O.M.D., pour le meilleur et pour autre chose

Par Giulio Callegari

Alors que la New Wave revient doucement sur le devant de la scène musicale depuis quelque temps avec de sérieux prétendants tricolores (de Lescop à nos Zombie Zombie chéris), les pionniers anglo-saxons du genre ont décidé de faire de la résistance en 2013. 

En fait, ça commence en juin 2012 plus exactement, avec le premier album en 20 ans des Public Image Limited (le groupe de Johnny Rotten né des cendres punk des Sex-Pistols), This is Pil, distribué par Differ-Ant en France. Il faut le dire, le résultat fidèle au post-punk des origines montre que Rotten a encore de la rage à revendre. Ci-dessous en petit set promo.

À la rentrée, les milliardaires du genre, les Depeche Mode, annonce tournée des stades et nouvel album. Passons sur ce come back cyclique à la Johnny H. 

Cette semaine c’est au tour de la figure de proue du genre de rappeler qui est le patron. Les (plus très) New Order (spin-off eux aussi, mais des cendres de Joy Division) ont sorti ce lundi The Lost Sirens, un album d’inédits, premier depuis de nombreuses années. Le résultat indigeste, si mauvais pour un si grand groupe, ne les a pas empêchés d’annoncer un retour en studio dès 2013. Mais on ne décongèle pas la cold wave impunément. 

C’est pas fini. Bah oui, du coup un autre pilier fondateur de la New Wave joue les prolongations d’une vague plus très nouvelle. Lancés aux côtés de New Order par le mythique label de Manchester Factory Records, les Orchestral Manoeuvres in the Dark opèrent aussi leur grand come-back opportuniste. O.M.D vient d’annoncer la sortie de son douzième album avec 12 nouveaux titres pour avril 2013. 

Et histoire de nous faire "saliver", voici un teaser, odeur réchauffé, animé par le designer allemand Lederer. 

 

Ah, et on apprend dans le sonotone qu'une autre fine équipe d'anciens combattants, Human League, viendrait de signer un contrat avec une nouvelle maison de disque.

À force de l’écumer, la nouvelle vague commence à sentir un peu trop le sapin. 

Pour revivre les (belles) années New Wave, relisez donc New Wave de notre papa Jean-François Bizot, bible concoctée avec Jean Rouzaud et Mariel Primois. 

Et aussi dans les studios des copains de Radio 1 à Londres, en 1984...