Aller au contenu principal

"Autre Ne Veut" plus crier

L'artiste a dû changer la couverture de son album

Par Quentin M

Arthur Ashin aka Autre Ne Veut, le brillant expérimentateur pop de Brooklyn, a retiré le fameux Cri de Munch de la couverture de son prochain album. Le titre de l’album, Anxiety, collait pourtant bien au thème central du tableau. Mais il semble que l'acquéreur de cette version pastel de l’œuvre – qui a déboursé la modique somme de $120 millions pour l’avoir – n’ait pas été du même avis que l’artiste.

Dans une interview donnée au magazine Pitchfork en novembre dernier, Autre Ne Veut révélait qu’il s’était servi d’une photo, prise lors de l’exposition préalable à la vente chez Sotheby’s, pour illustrer son album.

Sur la couverture initiale, Le Cri était cerclé d’un cadre en bois et le cadre tenu par deux hérauts gantés. Apportant un éclairage historico-artistique sur ce parti pris iconique, Autre ne veut expliquait alors :

« We recreated a picture taken during the sale of “The Scream” at the Sotheby’s auction. The idea is just to take the modernist trope of anxiety – “The Scream”– and place it in the modern capitalist framework. »

Arthur Askin a finalement décidé de ne garder que le cadre et les porteurs pour sa couverture.

Cette confrontation-absorption d’une oeuvre moderne par le postmodernisme capitaliste a le mérite de révéler les errances de la logique du copyright.

Il serait peut-être temps pour lui de passer définitivement l’arme à gauche et de renaître sous la forme du Copyleft. Au-delà de ça, la nouvelle jaquette assure, par son caractère résolument abstrait, la transition moderne-postmoderne. Ouf.

En attendant la sortie de l’album sur le label Software de Daniel Lopatin and Joel Ford, on se régale avec “Counting”, un featuring de Mykki Blanco.