Aller au contenu principal

J’irai mourir sur Mars

Le télé-crochet dont personne ne reviendra

Par Quentin M

Terreau fertile pour la sous-culture obscène et débilitante, la Hollande a un nouveau projet de téléréalité. A l’instar de Big Brother, le premier show de téléréalité lancé aux Bas-pays en 1997 par Endemol, le projet de Mars One consiste à enfermer des gens dans un endroit clos et à filmer chacun de leurs faits et gestes 24h/24.

La grande différence avec Big Brother et ses nombreux rejetons, cela dit, c’est que personne ne devrait sortir vivant de ce jeu.

L’organisation à but non lucratif prévoit en effet d’installer une colonie sur Mars en 2023. Et pour ce faire, ils ont besoin d’astronautes – autre nom de pigeons (voyageurs). En droit, tout le monde peut soumettre sa candidature, mais dans les faits les aspirants martiens ont plutôt intérêt à être sains, très sains de corps et d’esprit, sains au point d’être suffisamment malades pour tenter l’aventure.

L’organisation a d’ailleurs mis en ligne la liste des requisits physiques et psychologiques dont les candidats au voyage devront faire état pour être retenus dans l’un des 6 équipages, de 4 personnes chacun, qui partira sur la planète rouge.

Comme dans tout télécrochet qui se respecte, il y aura des présélections et des votes “démocratiques” (du public et des candidats retenus) pour décider laquelle des 6 équipes fera le trajet inaugural. Les 5 équipes écartées seront envoyées plus tard, tous les deux ans. On votera aussi pour savoir quel humain sera le premier à fouler le sol martien et, qui sait, à rencontrer ces charmantes créatures :

Un dernier détail : si l’organisation a prévu d'envoyer les modules de la colonie à partir de 2016, elle n’a prévu aucune possibilité de retour pour les candidats.

Si vous êtes majeur, en bonne santé, adepte de la promiscuité éternelle et prêt à donner 8 ans de votre vie pour préparer une mission à laquelle vous ne serez jamais sûr de participer ; si d’autre part vous rêvez de vous envoyer en l’air et de faire le pont entre la “petite mort” et la grande, le tout en terrain hostile, c’est 1) que ça tourne pas rond chez vous et 2) que ce programme est fait pour vous.

Donc rdv au premier semestre de 2013 pour les sélections