Aller au contenu principal

Le 6e sens d'Enki Bilal

La BD prend ses quartiers au Louvre !

Par Quentin M

Les interactions entre arts classiques et arts contemporains ont la côte en ce moment. On célébrait récemment l’heureuse rencontre de Nicolas Poussin et de deux artistes contemporains à la Galerie des Gobelins.  On attend désormais avec impatience l’exposition d’Enki Bilal au Louvre.  C’est une première, en effet, la BD s’invite au Louvre.

Du 20 décembre 2012 au 18 mars 2013, le célèbre dessinateur français (voir notamment La Trilogie Nikopol) investit la salle des Sept-Cheminées au 1er étage de l’Aile Sully avec ses « Fantômes du Louvre ». L’exposition temporaire regroupera une série de 23 tirages (50x60cm) réalisés à partir de divers chefs d’œuvre du musée : la Joconde, la Victoire de Samothrace, un Christ couché, un buste égyptien, la Chambre à alcôve… Pour la petite histoire, Bilal a commencé par photographier 400 œuvres emblématiques du Louvre, avant d'en sélectionner 23, de les tirer sur des toiles et de peindre par dessus des personnages à l'allure résolument spectrale. Les fantômes en question sont décédés depuis longtemps et de façon brutale. Depuis des siècles, ils tentent en vain de se rappeler à notre bon souvenir.

A l'écoute de ses 6 sens, le cartoonist a saisi ces êtres perdus en chemin et rend un hommage plastique à leur errance.