Aller au contenu principal

Les Crypto Parties

Des réunions tupperware pour s'initier à la cryptographie

Par Mathilde Serrell et Camille Diao

10h sur Nova : l’heure des cultures en résistance ! Et aujourd’hui, il était question des Crypto Parties, des fêtes pour apprendre à se protéger contre la cyber surveillance.

Des PCs, de la musique, de la bière et du jus de fraise, et hop c’est parti ! Dans une ambiance détendue voire festive, les participants des Crypto-Parties échangent trucs et astuces pour assurer la confidentialité de leurs balades sur la toile. Des soirées aux allures de réunions Tupperware, avec échange de bons tuyaux et de logiciels de chiffrement.

Les crypto-fêtards apprennent ainsi à se poser les bonnes questions, à identifier les risques et à adopter les bons réflexes, en fonction du matériel utilisé ou des sites fréquentés. Tout y passe : sécurisation des mots de passe, protection des données, chiffrage des disques durs, outils de protection de base comme Tor, OTR, les VPN, PGP

L’idée serait née cet été en Australie d’un échange Twitter entre deux cyber-activistes. Le concept : sensibiliser au sujet les personnes non techniciennes et autres utilisateurs lambda des Internets, leur présenter les rudiments de la cryptographie pour mieux savoir se protéger.

L’idée inspire et, dans les heures qui suivent, les premières Crypto Parties s’organisent sur tous les continents. On en compte aujourd’hui plusieurs par semaine. En France, la dernière s’est tenue à Angers samedi dernier – d’autres sont à venir, il suffit de guetter leur programmation sur cryptoparty.org !

… ou d’organiser la vôtre, et peut-être avec l’aide du CryptoParty Handbook, un manuel participatif de plus de 400 pages mis au point par des cyber-activistes du monde entier et qui permet aux novices de s’initier à la protection de la vie privée sur le net.

Beware Big Brother, la résistance s’organise !