Aller au contenu principal
Chloé et Ben Shemie de Suuns sont désormais amis

Chloé et Ben Shemie de Suuns sont désormais amis

Et sortent ensemble « Recall », un formidable morceau.

Par Bastien Stisi

On aime à la folie Chloé, sa techno lancinante, deep et addictive, dont les productions douces et brutales transportent vers la transe technoïde depuis plus de quinze ans, et les débuts de la Française chez Karat Records, bien avant la fondation de son label au nom si bien pensé, Lumière Noire.

On aime à la folie Suuns, et son krautrock électronique, mesuré et excessif, ce groupe montréalais mené par la voix plaintive et spectrale de Ben Shemie, qui a sorti depuis 2010 trois albums « et demi » chez Secretly Canadian (l’un d’entre eux est une collaboration avec Radwan Ghazi Moumneh, de Jerusalem in My Heart), tous plus mélancoliques et ombrageux les uns que les autres.

Chloé et Ben Shemie de Suuns, collaboration parfaite, les voilà désormais réunis sur un titre, « Recall », accompagné par un clip qui pourrait bien être une référence au monolithe de 2001 de Sir Kubrick, un morceau qui se retrouvera sur le nouvel album de Chloé, Endless Revisionsqui arrive le le 27 octobre chez Lumière Noire. 

La productrice française et le leader de Suuns ensemble, c’est un peu comme lorsque t’arrives en soirée, que tu croises deux gens que tu aiment vraiment bien, et que tu te dis : «’tain ils s’entendraient trop bien ».

« Chloé, je te présente Ben. Vous allez vous adorer. Ah mais vous vous connaissez déjà ? »

« Recall », ses murmures, sa tension pop, et son espace-temps alternatif, succède à « The Dawn », track de techno contemplative aux basses profondes, parcourues d’incursions vocales incertaines.

« Pour cet album, dit Chloé, je voulais un morceau plus “pop”, mais “pop” à ma façon avec un rythme un peu lourd, animal. La voix de Ben traduit cette animalité, comme si la musique transpirait, tout en gardant une impression retenue, suggérée... On a l’impression qu’avec Ben on peut composer plein de genres de morceaux et que chaque fois sa voix les amènera ailleurs ».

On le savait, qu’ils s’entendraient bien, ces deux-là.

Visuel : (c) capture d'écran du clip de « Recall »