Aller au contenu principal
Frédéric Joignot : l’Art de la ruse

Frédéric Joignot : l’Art de la ruse

Pour vivre en paix avec les autres ?

Par Jean Rouzaud

Son dernier livre, Maladie d’amour, fonçait dans le tas du sexe sans ménagement, mêlant obsession et raffinement d’un antihéros qui s’usait dans la chair et les fantasmes sans arriver vraiment à calmer ses ardeurs ou ses réflexions angoissées.

Frédéric Joignot fut à Libération, Actuel et maintenant au Monde, comme un chroniqueur avisé des mœurs, un voyageur de l’esprit très préoccupé par les relations humaines, l’évolution des générations et leurs attitudes(voir aussi ses revues : Blast et Ravages).

Tensions et relations sociales

Cette fois, il s’attaque aux relations sociales, et à la tension qu’elles génèrent…Il s’en prend à tous les stress, les diktats, les déformations, les exagérations de nos sociétés, dites développées.

Se basant sur nos grands classiques, des Caractères de La Bruyère aux Fâcheux de Molière, sans oublier philosophes et penseurs, mais aussi quelques socio-psychologues anglo-saxons et aussi des sages orientaux qui le fascinent, il se glisse comme un ver dans nos intimes psychologies, afin d’en annihiler le venin. 

Lourde tâche, car l’évolution du monde et de nos sociétés techniques vers l’efficacité et la performance, ont exacerbé nos pulsions et nos pires inquiétudes ! 

Mais le camarade Joignot a toujours été passionné de paradoxes, folies, contradictions, procrastinations, radotages et crises en tous genres, c’est comme son hobby, une sorte de sport intra-cerveau.

D'Artagnan du comportement

Sur 330 pages, il cite des chercheurs, puis illustre son propos de cas concrets, de films, de romans, d’actualités, le plus souvent tragiques, car disputes, colères et pétages de plombs mènent souvent droit aux catastrophes.  

Les passages sur l’histoire, même lointaine, sont parfaits, car ils nous montrent que les délires ne datent pas d’hier. Nous n’inventons rien, mais nous sommes capables de faire empirer les choses.

Et même si vous ne connaissez rien aux solutions ou aux blocages multiples décrits, vous aurez la bibliographie de tous ceux qui ont attaqué ce sujet épineux ! 

Frédéric Joignot y voit toutes sortes de ruses (classées par chapitres) afin de décoincer la psycho - rigidité qui sévit, dans l’entreprise, la famille ou la politique.

Grincheux, harceleurs, profiteurs, obsédés et même cools, tous passent à la lame de ce d’Artagnan du comportement.   

Frédéric Joignot, L’Art de la ruse, Éditions Tohu Bohu, 330 pages, 20 euros (et aux Éditions Nova : Maladie d’Amour, du même auteur).

Visuel : (c) Page Facebook L’Art de la ruse,