Aller au contenu principal

30 000 signatures pour remplacer une statue confédérée par celle de Missy Elliott

Donald Trump approuve ce message.

Par Clémentine Spiler

Dans de nombreuses villes américaines, les événements de Charlottesville ont remis à l’ordre du jour une question qui taraude depuis longtemps l’Amérique moderne. Faut-il ou non supprimer les monuments à la gloire des États Confédérés ? Ceux-ci sont souvent des statues, à l’effigie de leaders du Sud pendant la guerre de Sécession américaine. 

Lors de ce conflit, qui s’est tenu entre 1861 et 1865, certains États du Sud cherchaient à faire sécession du reste du pays, pour conserver des lois étatiques, une autonomie gouvernementale, et la pratique de l’esclavage. Le drapeau confédéré, une croix bleue sur fond rouge, est le symbole de ce Sud raciste, suprémaciste, que Donald Trump se refuse à désavouer (parce que quand même, on va pas trahir les copains).

Héroïne locale

Seulement voilà, comme Charlottesville l’a tristement démontré, l’héritage des Confédérés reste encore bien vivant dans le Sud des États-Unis. Et pour certains, supprimer ces statues revient à supprimer un pan de l’Histoire à des fins politiques (et « on ne peut plus rien dire », etc, etc.) À Portsmouth, en Virginie, un certain Nathan Coflin vient d’avoir la meilleure idée pour régler le problème. Il propose de remplacer le monument confédéré de la ville par la statue d’une « héroïne locale », qui n’est autre que Missy Elliott. « Qui de mieux pour incarner la culture et l’âme de la ville dans un nouveau monument, que la rappeuse, danseuse et productrice Missy "Misdemeanor" Elliott ? » se demande le jeune homme en présentation de sa pétition sur change.org qui a déjà récolté près de 27 000 soutiens. On signe direct.