Aller au contenu principal

Coloriages et fou rire avec Yue Minjun

Le Gift Shop du Grand Mix apprend à ne pas dépasser

Par Marie Arquié

Le grand mix du jour a des yeux et il est impossible d’échapper à l’ombre du fou rire.

L’homme qui rit de toutes ses dents, l’iconographie si spécifique de Yue Minjun, se placarde dans les métros parisiens. La Fondation Cartier, comme à son habitude, fait audace en présentant, jusqu’au 17 mars, la première exposition européenne consacrée ce mystérieux artiste chinois qui se joue du grotesque visible pour mieux en révéler l’essence discrète qui anime la société.

Entre le rire et le cri, la frontière est ténue chez Yue Minjun et l’interprétation semble toujours un peu superflue, à côté de la plaque en somme... Quoi de mieux, se dit-on alors, qu’un carnet de coloriage pour mieux l’appréhender.

Rien de farfelu voyez-vous, à chaque expo La Fondation Cartier propose de très beaux cahiers de coloriage adaptés. 22 pages de dessins parfois inédits, puisqu’ils sont réalisés en étroite collaboration avec l’artiste concerné. Beat Takeshi Kitano, Moebius, Panthéon Vaudou et Histoire de Voir redessiné par le designer Alessandro Mendini, ils sont à commander sur le site de la Fondation Cartier.

Voilà une façon neuve de s’approprier les œuvres, de les arpenter d’une toute autre manière et d’ouvrir les univers clos de la passivité spectatrice.

Bon, sans oublier l’instant gratifiant où on s’aperçoit avec fierté qu’on sait encore ne pas déborder.

Cahiers de coloriage, 6,50€, éditions de la Fondation Cartier.