Aller au contenu principal

Martin Shkreli est si détesté que personne ne veut être juré à son procès

Lifegoal.

Par Clémentine Spiler

Martin Shkreli, AKA celui-qui-avait-augmenté-le-prix-d’un-médicament-contre-le-SIDA-de-5000%, a battu un nouveau record. Il est tellement détesté que son procès a commencé depuis quatre jours et il n’a toujours pas de jury. 

Étant donné que les jurés doivent être impartiaux, ils sont d’abord tirés au sort puis sélectionnés par un juge qui décide s’ils sont aptes ou non à rendre un verdict. Peut-être est-ce parce que Shkreli a augmenté le prix du Daraprim, ou peut-être est-ce parce qu’il a acheté pour 2 millions de dollars l’unique copie d’un album du Wu-Tang Clan, et refusé de le partager jusqu’à ce que Trump soit élu

Dans tous les cas, aucun des appelés n’a été retenu jusqu’ici. Selon Dazed, parmi les plus polis, l’un a déclaré que Shkreli était « le visage de l’avidité des grandes entreprises ». Un autre l’a traité de « vipère », un troisième aurait fait mine de l’étrangler avant d’être renvoyé chez lui. On souhaite bien du courage au juge qui doit trouver douze personnes qui ne détestent pas « l’homme le plus détesté d’Amérique ».

Visuel (c) Twitter