Aller au contenu principal

Hackacon : palmarès des innovations les plus cons

Silicon teubés.

Par christophepayet

“Make our connerie great again”. Un grand pas pour la connerie a en effet été franchi les 10 et 11 juin dernier au Tank, un espace de coworking à Paris. Sur le modèle du hackaton (événement où des développeurs sont rassemblés dans un temps limité pour imaginer des innovations), le hackacon propose à ses participants de concevoir en 48 heures “leurs idées les plus débiles et réalisent des trucs stupides dont absolument personne n’a besoin”.

Autrement dit, une belle poignée de gens brillants, tous réunis pour mettre leur intelligence collective au service de la pure bêtise. L’idée tient presque du génie. C’est surtout un magnifique pied-de-nez à cette tendance qu’a le monde de la tech à penser pouvoir changer le monde avec une application.

En fil rouge, le hackacon est aussi une critique bienvenue de ces innovations faussement révolutionnaires et une satire d’une certaine scène start-up, en nous invitant à réfléchir à deux fois avant de changer le monde avec notre prochain bracelet connecté”, explique les organisateurs sur le site Makery.

Le hackacon, c’est une façon de dénoncer par l’absurde ce que le penseur Evgeny Morozov appelle “solutionnisme” dans son brillant essai “To save everything, click here”. La démarche rappelle le sarcasme hilarant avec lequel la série Silicon Valley a pu moquer cette nouvelle techno-croyance.

Silicon Valley - Making the world a better place (supercut) from cthulberg on Vimeo.

Les thèmes suggérés par les organisateurs du hackacon ne laissaient rien au hasard : le web participatif sans connexion Internet, la startup à l’heure du fax, plâtrer la fracture numérique, la dictature en méthode agile, Cyril Hanouna et l'Intelligence Artificielle : coopération et tensions, etc. Et les innovations qui en ressortent laissent de l’espoir à toute l’humanité.

Le sexgoal vous permet ainsi que vivre intensément un match de foot avec un sextoy qui vibre à chaque but mis et une électrocution à  chaque but encaissé.

 

L’application Sneakeys propose d’améliorer la transparence de la vie publique en vous prenant en photo lorsque vous envoyez des sextos et la publie instantanément sur Twitter et Tumblr.

 

Ce premier hackacon parisien s’inspire directement des “Stupid Hackatons” de New York et San Francisco, qui ont fait naître des innovations révolutionnaires comme ce robot porn-addict qui décrit mécaniquement et bêtement ce qu’il croit voir en visionnant des films pornos.

@robotpornaddict - a stupid hackathon bot from Brian Moore on Vimeo.

Ou encore comme ce jeu Pong contrôlé à l’aide des yeux.

 

via GIPHY

Visuel : (c) Hackacon