Aller au contenu principal
Pour en finir avec le complot des lave-linges

Pour en finir avec le complot des lave-linges

Make it up ! Festival d'obsolescence reprogrammée

Par Mathilde Serrell

10h sur Nova : l'heure des cultures bricoleuses, hackeuses, et toujours en résistance. Aujourd'hui, le premier festival d'obsolescence reprogrammée.

Obso-quoi ? L'obsolescence, c'est lorsqu’un produit est caduque, dépassé par la technique - ou pire, conçu exprès pour ne pas durer trop longtemps. Ca, c'est carrément l'obsolescence programmée, un mal de notre société qui nous incite à racheter plutôt qu'à réparer, à abandonner nos objets devenus obsolètes pour s’équiper du dernier modèle. Un truc qu’on pourrait rebaptiser le complot des laves-linge, et qui fait dire à votre grand-mère - à raison - qu'à son époque, une machine à laver le linge c’était fait pour durer 40 ans. 

Le festival Make It Up s'inscrit en faux et vise à "reprogrammer" l’obsolescence, en donnant une nouvelle vie aux objets abandonnés. En créant de nouveaux usages pour mieux répondre aux besoins de chacun.

Derrière tout ça, on retrouve la culture Do It Yourself, qui invite à bricoler, améliorer, transformer les objets dont on se sert et ceux dont on ne se sert plus, plutôt que de s'inscrire dans un processus de consommation perpétuelle.

Evénement collaboratif réunissant designers, ingénieurs, artistes et usagers, le festival Make It Up se tiendra les 8 et 9 décembre au Marché Malassis aux Puces de Saint-Ouen. Deux jours de débats publics, de présentation d'objets-prototypes, d'ateliers recyclages, de rencontres, de conférences... afin d'imaginer un futur durable et connecté à nos objets du quotidien.

Et ça a déjà commencé ce week-end avec le Makeathon, trois jours (1-2-3 décembre) pour imaginer ensemble des prototypes d'objets ouverts, utiles, intelligents, durables et connectés à partir de matériel de récup'. Le Makeathon a permis de mettre en oeuvre plus de 20 projets de réutilisation d'objets obsolètes en objets "communiquants", comme par exemple le Kickpaper, sorte de mixeur à papier permettant de produire des briques et de construire ses meubles à partir de ses propres déchets. Ou encore le Pictoast, qui permet de recycler son vieux grille-pain en graveur.

Tout au long du festival, les équipes du Makeathon seront présentes pour présenter les objets créer et imaginer avec le public de quelles façons ils pourraient être reproduits et améliorés.

En attendant, retrouvez la progression de la conception des objets sur la page du Makeathon, le programme complet du festival et bien plus encore sur le site de Make It Up. Et sur twitter, hashtag #MakeitupFest !