Aller au contenu principal

Journée sans crime à New York

De mémoire de policier, une première !

Par Marion Armengod

Lundi à New York, personne n’a été tué par balle. Personne n’a été poignardé ou victime d’un crime violent. Vous vous dîtes "bon super… et alors ?".

Et alors, c’est la première fois dans l’histoire de la ville. Une journée sans crime, c’est du jamais vu. Généralement, il y a au moins un meurtre, sinon plus. Par exemple, en 1994 New-York a enregistré près de 5 000 meurtres, soit près de 14 par jour.  


2012 devrait donc enregistrer un taux de meurtre record. Le plus bas depuis 1960 puisque les crimes auraient baissé de 23 % cette année.

Evidemment, la police attribue ce résultat à ses services et notamment au controversé Stop and Frisk (littéralement stopper et fouiller) qui autorise les policiers new-yorkais à arrêter questionner ou fouiller n’importe quel individu.


Si il n’y a pas eu de meurtre à New-York lundi dernier, il y a quand même eu un coup de feu. Un adolescent a été touché à la cuisse et a débarqué dans un hôpital du Bronx. Apparemment, il se serait tiré dessus accidentellement…

Cette journée sans crime a été interrompue mardi matin à 11h20 avec la mort par balle d’un homme de 27 ans à Brooklyn…