Aller au contenu principal

L’AI de Google cherche à créer des sons jamais entendus

Avec son nouveau projet "NSynth".

Par Morane Aubert

Google veut faire de son intelligence artificielle un musicien, mais aussi un instrument à part entière. Elle pourrait désormais produire de nouveaux sons en utilisant les caractéristiques mathématiques de notes qui émergent de différents instruments. Avec un nouveau programme appelé "NSynth" pour "Neural Synthesizer", nourri de samples de différents instruments réels, de l'orgue à la flûte en passant par la basse, tous analysés grâce au machine learning et synthetisés afin de créer ses propres sonorités.


L’intérêt pour Google est d’offrir aux artistes de nouveaux outils pour la création musicale. "Nous voulions développer un outil créatif pour les musiciens et offrir un nouveau challenge à la communauté du machine learning pour galvaniser les recherches sur les modèles génératifs de musique" peut-on lire sur le site de Google

Ce nouveau chantier fait partie du programme Magenta - une division du programme de recherche en AI, Google Brain -, dont la mission est de déterminer si l’intelligence artificielle pourra un jour, sans l’aide de l’homme, créer de la musique originale et des arts visuels. 

Un projet qui en l'état ne propose rien de révolutionnaire, la fusion de différentes sonorités instrumentales n'est évidemment pas une pratique nouvelle. L'idée est plutôt, comme le note Google, "d'explorer de nouveaux sons qui seraient difficiles, voire impossibles, à produire avec un synthétiseur classique."

"NSynth" sera présenté cette semaine lors du le festival d’art, de musique et technologie Moogfest en Caroline du Nord. L’intégralité de la base de données du projet est en libre téléchargement sur ce site internet.

Visuel : © Giphy