Aller au contenu principal

Comment ça les Allemands n'ont pas le groove ?

Le funk qui fait bouger le booty de Merkel.

Par Jean Morel

Cela fait partie des gros clichés de beaufs, ceux qui consistent à catégoriser des peuples avec des immenses clichés : les Italiens sont tricheurs, les Portuguais poilus, les Français ne se lavent pas et ne font que se plaindre. Et parmi ces clichés, l'Allemand est rigoureux et maniaque.

Donc, d'après les clichés, l'Allemand est presque par nature à l'antithèse du funk et du groove.

Qu'il est bon de mettre à bas tous les clichés… Car diantre, l'Allemand sait groover. La preuve avec cette double compilation de 2007 et 2008 qui présente le meilleur du funk teuton. Sous le titre German Funk Fieber, la fièvre du funk allemand se décline en deux volumes sur une période qui s'étend sur la période 1969-1978.

La compilation représente majoritairement la RFA, mais on croise aussi quelques titres funk d'Allemagne de l'Est, notamment "Lift" et "Panta Rhei".

On retrouve aussi un certain nombre de reprises, notamment une version de "Family Affair" de Sly & the Family Stone par Veit Marvos, ou encore Malcolm’s Locks qui s'attaque au "Get up, Stand up" de Bob. 

Visuel : (c) DR