Aller au contenu principal

Une heure de mix avec la légende Ennio Morricone

Sortez vos Santiags.

Par Clementine Spiler

Le Français Olivier Alary célèbre l’immense compositeur Ennio Morricone, à qui l’on doit de nombreuses bandes originales. De Western, comme celles d’ll était une fois dans l’Ouest ou Le Bon la brute et le truand, mais pas que. Ce cher Ennio a également signé les B.O. de Il était une fois en Amérique, Les Incorruptibles ou Cinema Paradiso, mais aussi des oeuvres complètement barrées et futuristiques.

Parmi l’oeuvre foisonnante du maestro italien (près de 500 bandes originales, dont la dernière en date est celle des Huit salopards de Quentin Tarantino - qui lui a enfin valu un Oscar bien mérité), Olivier Alary a sélectionné des morceaux témoignant de l’étendue de son travail. 

Évitant habilement les morceaux les plus connus, il réhabilite “ses compositions pour des artistes de pop et de jazz dans les années 1960, son travail avec le Gruppo di Improvvisazione di Nuova Consonanza, son album de collaborations avec Chico Buarque et les bandes originales qu’il a réalisées dans les années 1970.

J’ai choisi Ennio Morricone pour la souplesse de ses compositions. J’aime la manière dont il peut passer du radical au kitsch tout en conservant son identité musicale”, explique le compositeur français à The Vinyl Factory, qui publie ce mix. On vous laisse juger par vous-mêmes. 

Visuels : (c) DR