Aller au contenu principal

Un musée virtuel pour préserver l’art digital

DiMoDa, le musée numérique de l'art numérique.

Par Morane Aubert

Collecter, classer, préserver les oeuvres digitales : le questionnement sur la nécessité d’un musée dédié à l’art technologique se veut de plus en plus pressant. Dans les années 2000, la simulation virtuelle de société Second Life, matérialisait une première avancée sur le sujet. 

L’utilisateur peut en effet se balader dans des expositions ou encore des galeries d’art privées. Des galeries souvent ouvertes par les artistes eux-mêmes - qui exposent le même travail dans la réalité - pour atteindre une audience plus large. 

 

La réalité augmentée permet également depuis plusieurs années de se balader dans des installations existantes. C’est notamment le projet de Google, avec son "Google Art Project", mis en place en 2011, qui offrent des visites virtuelles de différents musées.

La plateforme de réalité virtuelle DiMoDa - un acronyme pour Musée numérique d'art numérique - veut aller encore plus loin. Ses fondateurs, William Robertson et Alfredo Salazar-Caro, repensent la manière dont ce médium en plein développement peut changer notre vision de l’art digital et son exposition. 

Le projet permet, à l’aide d’un casque de VR, de visiter un musée virtuel, rassemblant des oeuvres d’art numérique. Un nouvel espace d’exposition pour des artistes dont la matière brute est devenue le numérique

Comme tout musée, DiMoDa a ses commissaires d'expositions et ses artistes. Il est lancé en 2015, et présenté une première fois dans la galerie Transfert de Brooklyn. Sa deuxième et actuelle exposition, "Morphé Presence", comprend les oeuvres de quatre artistes, qui jouent avec le surréalisme digital et l’abstraction géométrique, Miyo Van Steni, Theoklitos Triantafyllidis, Brenna Murphy et Rosa Menkman.

Alfredo Salazar-Caro parle du projet sur le site Creativeapplications :  "La plupart des travaux produits en VR en ce moment sont centrés sur l'aspect industriel. Je ne voyais pas beaucoup de contenus qui s’intéressaient à quelque chose de plus expérimental, du coup, DiMoDa était une sorte d’outil pour trouver les personnes qui repoussent ces limites - afin d'archiver leurs travaux et de les exposer."

"Morphé Presence" est actuellement exposée entre les murs, eux bien réels, d'un musée de Rhode Island, via des écrans et des casques de réalité virtuelle mis à la disposition des visiteurs. Pour les heureux détenteurs de matériel VR, cet expo digitale se télécharge ici.

Visuels : (c) DR