Aller au contenu principal
Peau d’âne

Peau d’âne

Relecture du conte de Perrault à la MC93 de Bobigny

Par Thomas Schlesser

Il y est tout à la fois question d’un père qui veut à tout prix se farcir sa fille, d’un baudet qui enrichit tout le monde en déféquant de l’or, d'un miroir qui se met à causer et de la recette d’un bon gâteau…

Non, il ne s'agit pas d'un fait divers dans le Pas-de-Calais (amis du Nord, toutes nos excuses) mais d'un conte pour enfants de Charles Perrault, sur lequel plane le souvenir de Catherine Deneuve : mais bien sûr, Peau d’Âne ! Un spectacle-adaptation se joue jusqu’au 4 décembre dans une mise en scène de Jean-Michel Rabeux ; une version destinée aux adultes… à partir de 8 ans !

Il faut dire que le ressort dramatique de Peau d’Âne met quand même un peu dans l’embarras : un roi devenu veuf se met en tête d’épouser sa fille pour tenir sa promesse à son épouse défunte. Et du coup, la fifille se fuit dans l’animalité pour lui échapper… Vélléités d'inceste à part, le conte constitue une histoire initiatique, métaphore d'une enfance qui s'achève.

Jean-Michel Rabeux s’empare du conte pour le transformer en spectacle explosif, très drôle ; un spectable interprété par trois acteurs tous excellent ; un spectacle de féérie trashy. Une phrase du metteur en scène lui-même permet de résumer la chose : « Du pire on fait du rire, du rire on fait peur. »

Hi han !

 

Peau d'Âne, texte et mise en scène de Jean-Michel Rabeux.

Jusqu'au 4 décembre à la MC93 de Bobigny (93).

Guettez le mot de passe à l'antenne et rendez-vous sur cette page pour gagner des places.