Aller au contenu principal
Music Project : L’éducation par la musique

Music Project : L’éducation par la musique

Quand Hyphen Hyphen met son art au service des autres

Par La Rédac

Le vivre ensemble, si précieux aujourd’hui, pourrait-il être encouragé par la musique ? Il est en tous cas prouvé que la création artistique, musicale en particulier, peut avoir des effets extrêmement bénéfiques sur les capacités d’apprentissage des adolescents. Sur leur concentration, mais aussi la tolérance, la sociabilité, et l’ouverture au monde. 

La pratique de la musique en groupe renforcerait aussi, selon les spécialistes, l’estime de soi, et la confiance. C’est pourquoi de nombreuses associations s’attèlent désormais à proposer des cours de musique aux ados qui n’ont pas la chance d’en avoir, notamment à ceux qui se trouvent en situation d’échec scolaire ou connaissent une insertion sociale difficile. Elles vont surtout chercher ceux qui ne bénéficient pas d’un tel enseignement à l’école.  

Pour ces assos, il s’agit donc de trouver des musiciens, professionnels ou non, prêts à donner de leur temps pour animer des ateliers. Il faut aussi souvent trouver une structure, ce qui peut s’avérer plus difficile. Ce sont parfois des écoles, parfois des centres d’accueil péri-scolaires. Le plus important est d’offrir un espace paisible aux enfants et aux adolescents qui découvrent la musique souvent pour la première fois. 

“Soyez des Vikings”

C’est dans ce contexte que Levi’s ® a lancé le Music Project, en collaboration avec les niçois d’Hyphen Hyphen. Le groupe a pris sous son aile une poignée d’ados et leur a transmis, en quatre jours de formation et douze ateliers, des connaissances acquises au cours de leur jeune carrière. Puis tous se sont retrouvés sur scène pour un concert final, le 23 novembre dernier.

Un enrichissement réciproque, pour les formateurs comme pour les formés. Ces derniers entrent en contact avec des musiciens professionnels qui leurs transmettent leur passion. Et puis c’est aussi la rencontre avec un instrument. À travers lui, on se découvre soi-même. “Pour nous introduire la science de la batterie, explique l’un des participants, il [Zaccharie, le percussionniste d’Hyphen Hyphen] nous a dit: ‘Soyez comme des Vikings, et imaginez que le tom bass est une personne que vous n’aimez pas’.” De quoi extérioriser une colère accumulée ou tout simplement permettre à une personnalité introvertie de s’épanouir.

 

Pour les professeurs improvisés, le plaisir est dans la transmission du savoir. Et dans le fait d’être témoin de l’émerveillement des jeunes recrues. “C’est extra-ordinaire de faire quatre jours aussi intenses et de créer ensemble”, raconte Santa. Il faut reprendre les bases, les laisser apprivoiser les instruments, pour peut-être instiller des envies de carrière chez certains.  Pour l’instant, cette expérience leur permet surtout d’élargir leurs horizons, de faire parler leur créativité, et de se laisser dire qu’eux aussi, en sont capables.