Aller au contenu principal

Camping Marseille 2013

Un camping créatif et éphémère en plein centre-ville

Par Mathilde Serrell

10h sur Nova : l’heure des cultures en résistance. Et aujourd’hui, après Occupy Wall Street, c'est Occupy Marseille 2013!

Marseille sera capitale européenne de la culture 2013, et la ville prévoit d’accueillir des millions de visiteurs venus de toute l’Europe. Mais il n’existe aucun camping à moins de 30km de la cité phocéenne… Et si de ce manque l’on faisait un rêve ? Un camping créatif et éphémère en pleine ville

C’est la démarche de Camping Marseille 2013, qui propose à tous, habitants comme visiteurs, de fabriquer ensemble leur propre capitale européenne de la culture, en marge des gros financements et des évènements officiels.

L’idée : un « événement-lieu », installé en plein centre de Marseille pendant six mois aux Dock des suds. On y trouvrea des solutions d’hébergement mais bien plus encore : promenades, fabrication d’objets, restauration écologique, performances artistiques… En bref, une sorte de plateforme collective de réalisation d’initiatives originales, innovantes, festives et généreuses ; une initiative en "open source", non-institutionnelle, et à la portée de tous.

Avec un vrai potentiel de lol, comme nous le prouve cette vidéo de présentation :

Parmi les équipements prévus pour ce camping créatif et éphémère : une scène de spectacle, un totem géant, des douches écologiques (avec un ou une pote qui pédale pour faire couler l'eau), des résidences d’artistes, un atelier vélo, un potager, des cabanons, des sardinades, des championnats de volley et de pétanques, des échoppes de commerçants locaux, un espace de travail collectif… 

Seulement, pour mettre tout ça en place avant le 1er avril, date prévue de l’inauguration, il faut des sous ! Le projet est actuellement en cours de financement participatif sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. 79% sont déjà financés à l’heure où l’on vous parle, il reste tout juste 8 jours pour trouver 1000 euros de plus. Nova ne peut que vous encourager à payer quelques e-euros pour cette initiative originale. 

Yes we camp !