Aller au contenu principal

Azalaï, caravane des arts en places publiques

Une exposition itinérante d'art de rue qui sillonne le Maroc

Par Mathilde Serrell

10h dans le Grand Mix : c'est l'heure des cultures en résistance. Et vendredi matin, c'était culture tout terrain, avec un camion transformé en musée itinérant des arts de la rue.

Il s’appelle Le "Porte-folie". C’est un semi-remorque rouge vif acheté sur Internet par la structure marseillaise Karwan, qui l’a transformé en musée itinérant de la "Folle histoire" celle des arts de la rue.

Sound system à vélo, marionnette, danse, funanbulisme… Plusieurs compagnies de marionnettes et de théâtre de rue accompagnent, du 25 octobre au 17 novembre, le "Porte-folie" lors de son périple franco-marocain, baptisé "Azalaï, la caravane des arts en places publiques", organisé avec le soutien de la région PACA et de l'Institut français. Cette folle équipée au Maroc en octobre-novembre est un prélude au mois de mai, où se dérouleront mult manifestations dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

A Marrakech, le "Porte-folie" et ses compagnons de route se sont installés sur la célèbre place Jemaa-el-Fna. Parmi eux, les Urbanologues Associés suspendus au "fil" des façades...  Le "Porte-folie" travaille aussi avec les jeunes marocains comme dans cet atelier de confection de marionnettes à Marrakech, en partenariat avec l'association Eclats de Lune.

Installée à Marseille dans la Cité des arts de la rue, Karwan se définit comme "un bâtisseur de projets culturels territoriaux pour les arts de la rue et les arts du cirque", selon Anne Guiot, sa directrice. Pour elle "l'occupation de l'espace public et la liberté d'expression que cela suppose est un enjeu très politique qui est inhérent aux arts de la rue."

Itinéraire du "Porte-folie"

- Tiznit dans le sud du Maroc : du 25 au 28 octobre

Marrakech : du 31 octobre au 4 novembre

- Rabat : du 7 au 11 novembre

- Tanger : du 14 au 17 novembre

Source et Portfolio sur LeMonde.fr