Aller au contenu principal

Une symphonie d'une minute résume le réchauffement climatique

On vous prévient, c'est un peu angoissant.

Par Clementine Spiler

Pour sensibiliser au changement climatique, on commence à arriver à court de mots. Les images sont souvent plus frappantes, raison pour laquelle beaucoup d’artistes engagés dans ce combat se tournent vers la création visuelle. On se souvient notamment des icebergs d’Olafur Eliasson installés en place publique un peu partout dans le monde, et particulièrement à Paris lors de la COP 21.

Cette semaine le Guardian s’est lancé un défi en s’attelant à la création sonore et en réalisant une “symphonie d’une minute” qui symbolise le réchauffement climatique à travers les siècles. 

Plus la température monte et plus les notes sont hautes. Plus il y a de carbone dans l’air, et plus le volume augmente. Plus les secondes passent et plus l'écoute devient oppressante. On vous laisse découvrir cette vidéo un tantinet angoissante mais particulièrement percutante.