Aller au contenu principal

What happened Miss Simone ?

Le prix du Show-biz.

Par Jean Rouzaud

Toute une vie en extraits, concerts, chansons, photos et interviews...On connaît. Mais quand il s’agit de Nina Simone, alors la vibration est plus forte, le grain des images plus puissant.

Je me souviens de cette femme mince, au visage de masque sculpté, au cou puissant, aux tenues de pharaonne, de princesse nubienne, ou de star de Las Vegas, dorée et scintillante.

Sa voix douce devenant métallique, grinçante, sortant de sa gorge puis de son front têtu, ses mains volant sur le clavier. Elle changeait de ton, de style en cours de morceaux. Une grande pianiste classique, chantant une soul, bluesy, jazzy ?

Eunice Waymon, fille de prédicateur du Sud, petite pianiste surdouée, livrée à la Ségrégation, devenant une « Young gifted and black » avant l’heure, obligée de jouer n’importe quoi, d’interminables « Medley » dans les clubs jusqu’à l’aube. 

Mariage, enfant, mais comme Aretha Franklin plus tard, une carrière, un mari impresario dur et violent,  un succès évident et bien payé, des salles prestigieuses, des robes lamées et des tiares, des turbans, des bijoux géométriques et au milieu son visage magnifique, hiératique, son regard autoritaire, contrarié…

Elle se jettera corps et âme dans les droits civiques, entourée d’intellectuels noirs, de poètes, d’activistes. La grande dérive Black Panther, l’espoir irraisonné, l’Afrique, la négritude enfin pleinement vécue, sans honte ni remord.

« Free ? It means no fear ! » Cette femme à part, si sensible, décidée, intuitive, éclaire le sens de la liberté de sa vision : pas de peur ! C’est ça, simplement ne pas se limiter, se cacher. Ni honte, ni crainte ? C’est vrai que c’est rare.

Il reste sa voix unique, si prenante, si convaincante, son regard ennuyé, ses accès de violence, d’autorité… Je crois que c’était de l’exigence, et l’épuisement des stars pressurisées, elle l’a assez répété.

Ce documentaire est comme elle. Les séquences tombent comme des couperets. Sans transition, sans concessions. Elle était rare et paradoxale, trop intense pour la Vie de tous les jours.

Les riches heures de Nina Simone.

What hapenned Miss Simone ? de Liz Garbus.  VO sous-titrée 5 langues. Couleur. DVD 116 minutes + un CD 15 morceaux (dist Universal + eagle Rock)