Aller au contenu principal
Ramdam #01

Ramdam #01

La revue de tous les Internet par Radio Nova

Par Giulio Callegari

J'étais nettoyeur de vitre à Roissy. Peut-être le plus ingénieux du Terminal 3. J'étais heureux, pas frileux sur ma trotti-slip. J'étais champion inter-cité de surf par équipe avec k-mel, mon alpaga.

J'étais marié avec Sandrine ; les rois du monde, on était.

À l'époque, je m'en rappelle, je m'entrainais dur, je m'entrainais hyper dur, pour devenir le premier homme championne du monde de natation synchronisée. 

Je suis devenu tellement fort que je pouvais dessiner une croix gammée avec des bélugas. 

Et un jour on s'est marié, avec Sandrine. À la Croisade Évangélique des Pêcheurs d'Homme. 

Ce jour-là, après la messe, ma Sandro comme j'aimais l'appeler, est devenue folle.

Elle n'est jamais redevenue normale. À part rien foutre et tomber enceinte, son seul passe-temps c'était de me faire peur. Ou m'humilier en public. 

Elle a fini par me quitter, avec Super-Cheval mon cheval et ma caisse en plus, pour un chanteur qu'elle avait rencontré à un concert. 

Je me suis posé beaucoup de questions. 

Quel est le féminin de Régis ? est-ce que Patrick Fiori est vraiment breton ?

Les sternes huppées des Aléoutiennes sont elles-lesbiennes ?

Mais surtout : je peux savoir où va ce serveur ?

Je me suis fait viré de Roissy, du coup j'ai essayé vendeur d'espace publictaire dans un magazine. Mais là aussi j'ai été viré. Pareil pour mon travail chez Lustucru. On m'a même licencié de mon boulot d'acteur dans une version X de Willow parce que j'avais de l'eczéma.

Je voulais tout casser. Je mettais mon doigt partout.  

Mon fils Charles, que j'éduquais sans contact à cause de mes plaques d'eczéma, je savais pas trop si c'était un renard ou une baltringue. Je crois que c'était une baltringue. 

Mon fils Charles était une vraie salope. On l'appelait Charles Trainée à l'école. J'ai demandé à Internet si mon fils était pd, parce que c'est un truc que j'aimais pas beaucoup. Internet m'a dit oui. 

Je crois que c'est à cause des CD que je lui achetais. 

Alors j'ai emmené Charles voir le Coach Bob PAtrick, le type le plus viril du Dakota. Coach Bob avait des méthodes coup de poing, comme son fameux coup de pied George Tron. 

Je comprends pas pourquoi, ça a été de pire en pire. À noël, il m'a demandé un kit de Barbie fumeuse, ma connasse de fils. 

Je l'ai même inscrit dans l'équipe des vainqueurs, mais il perdait. Il devait le faire exprès


Bon bah du coup j'ai échangé Charles contre un splendide cochon d'intérieur. Je l'ai appelé Charles aussi. C'est marrant je trouvais. 

Eh, bonjour, au fait.