Aller au contenu principal

Kaytranada offre une mixtape d'une heure trente

Sans mot dire, plein de disques sélectionnés par Kay-Kay.

Par Jean Morel

2016 continue d'être l'année de Kaytranada, avec le succès de 99,9 %, ll vient d'être le premier artiste noir à remporter le prix Polaris, l'équivalent du Mercury canadien. Et le pire c'est qu'il ne s'arrête pas là. Hyperproductif, il travaille toujours avec Goldlink et Mick Jenckins, et on l'a aussi croisé sur le disque de BadbadNotgood. Puisque Kay-kay n'est pas avare, il délivre aujourd'hui un petit pourcentage supplémentaire de musique avec une mixtape d'une heure 30 de bass et de beat music, qui ont fait sa renommée et qui ont placé Montréal sur la carte du beatmaking mondial avec la scène Piu Piu.