Aller au contenu principal
Un nouveau morceau pour Chet Faker, (re)devenu Nick Murphy

Un nouveau morceau pour Chet Faker, (re)devenu Nick Murphy

Le (gros) changement pour tout de suite.

Par Bastien Stisi

La mutation de Chet Faker, devenu Nick Murphy la semaine passée (ou plutôt redevenu, puisque c'est là son vrai nom civil), était donc bel et bien motivée par un changement véritable de son. De la soul groovy et synthétique, portée par une voix toujours valorisée par ses productions comme celle d'un crooner des temps modernes, l'Australien passe en effet, avec ce nouveau single (« Fear Less »), à une électro progressive et expérimentale, qui laisse moins de place qu'hier aux exubérances vocales et aux élancées pop.

On se croirait presque chez Thom Yorke ou chez Archive, sur ce signe dévoilé de manière particulièrement minimale (un lien sur son nouveau site officiel, et basta), et on attend avec une réelle curiosité la suite de cette nouvelle aventure (dont on constatera notamment l'évolution au Pitchfork Music Festival) qui pourrait décidément s'avérer bien différente de la précédente.