Aller au contenu principal

Lost in Transition ?

Aux arbres citoyens !

Par Jean Rouzaud

La transition énergétique, - c’est-à-dire arrêter de gaspiller et de polluer ! - est un sujet touffu, à clarifier, car c’est aussi un monde de prévisions, de chiffres et de mentalité…et ça se passe dans NOS régions… 

Grace aux éditions du PASSAGER CLANDESTIN, un livret à 10 euros classe et explique tout ce qui est mis en œuvre pour rentabiliser les territoires et régions et varier les énergies pour une gestion logique !

Ce livret en partenariat avec les réseaux pour la transition énergétique, - Notamment NEGA WATT ou ces TEPOS (territoire à énergie positive) -, met un peu de bleu dans le NOIR des énergies fossiles.

Si les États ont choisi - avec les technocrates - des mastodontes (charbon, acier, puis centrales nucléaires etc.) c’est dans une obsession centralisée de contrôle et de pouvoir...Mais ces usines à gaz sont aussi condamnées aux surcoûts et aux déperditions !

De petites unités : hydro électriques (l’eau est l’énergie la plus simple), puis solaires, éoliennes, géothermiques, une gestion locale des déchets, du bois, et des conseillers à l’isolation peuvent faire des miracles d’économies, d’emplois, de bien être… 

Il n’est pas question d’austérité (menace de l’État et des industriels !) mais de SOBRIÉTÉ, de FRUGALITÉ HEUREUSE et de simple logique.

Imaginez le pouvoir de simples maires, préfets et autres entreprises locales si elles voulaient vraiment réfléchir et aller au plus simple et au plus économique, au lieu de penser réseau, piston, politique et business à tout prix, avec subventions et autres avantages fiscaux.

Produire et vendre LOCAL, au maximum, pour CALMER les transports (surcoût et impact écologique). Communiquer sur toutes les disponibilités, lieux et valeurs inemployées dans nos TERRITOIRES. Collecte réelle, récupération et tri de nombreux objets et matières précieuses. Obligation pour certains distributeurs de récupérer leurs emballages avec consigne (bidons, réservoirs, produits chimiques). Mutualiser au maximum tous les équipements régionaux. Renseignez-vous sur les PCAET (plan climat air énergie territoriale) ou sur les TEPCV (territoire à énergie positive pour la croissance verte), car il y a des terres plus gâtées que d’autres…

Vous croyez encore que l’écologie coute cher ? Elle rapporte, enrichit, assouplit, développe et utilise TOUS les citoyens que nous sommes, encore taxés par des politiques lourdes et vieillottes, fruits des pratiques clientélistes des partis politiques et réseaux d’intérêts. Inefficaces et illégaux !

Cette transition est déjà largement entamée.

Renouveler les politiques locales de l’énergie. Éditions Passager Clandestin, 110 pages. 10 euros. (partenariat avec Cedis et Cler.), sous la direction d'Esther Bailleul