Aller au contenu principal
Nigeria Soul Fever

Nigeria Soul Fever

Afro Funk, Disco & Boogie.

Par Jean Rouzaud

Après les sixties, l’indépendance et les night clubs, voici les années 70 avec leur lot de tubes et hits qui reproduisent au Nigeria, toute la fièvre dansée de l’éternel Boogie, de l’indispensable Funk et du récent Disco !

La virtuosité des musiciens, percussionnistes et chanteurs est indiscutable et leurs interprétations des genres à la mode s’avère plus qu’honorable, très en place, avec en arrière-plan la sensation qu’ils veulent faire mieux que les originaux !

Comme en Jamaïque, la touche NIGERIA est perpétuellement là : des accents à la FELA, des guitares cristallines, des flutes discrètes et des cuivres à la James Brown ou Motown, suivis de pures voix de Disco Queens.

Et au Nigeria comme en Éthiopie, des périodes politiques troubles ont imposé des embargos (sur les imports comme sur les exports), qui ont fait naitre ces disques, gravés pour « remplacer » ceux qu’on ne POUVAIT pas acheter…

Lorsque certains morceaux lâchent le « Remake » Disco ou Funky et que ressortent des chants plus « Afrique de l’ouest », alors le mélange surprend et entrouvre des portes de paysages intéressants.

Mais les Nigérians, plus pros et moins radicaux que les Jamaïcains, jouent clean, bons élèves, presque trop propres. On se prend à chercher l’Afro Beat, Le High Life dans ce double album, qui fera quand même la joie des collectionneurs, des fous du genre, comme une strate de culture non exhumée.

En tout cas des chœurs, des moments de minimalisme répétitifs (Benis Cletin) et des orchestrations originales pour du Disco Funk, et l’occasion de découvrir d’un seul coup une quinzaine de groupes inconnus.

Suite à l’indépendance, une première salve (voir ce site : Nigeria Freedom) a été édité récemment par le label SOUL JAZZ RECORDS.

Voici donc la suite, 15 années plus tard, avec cette SOUL précise, mais aussi l’album d’un certain TEE MAC, flutiste (Alto) mais aussi bandleader très actif au Nigeria.

Une SOUL FUNK orchestrale, apaisée et pleine d’envolées DISCO JAZZY + la belle voix de Marjorie Barnes, le tout dans une ambiance assez James Bond International !

Formé par la star Jean-Pierre Rampal (son grand-père !) au cours de ses nombreux exils, TEE MAC OMATSCHOLA ISELI est un des grands flutistes internationaux et s’est beaucoup montré dans les clubs nigérians ou il revient après chaque coup d’état et ou Il est président de clubs et d’associations culturelles, mais aussi homme d’affaires* !

Nigeria Soul Fever. Afro Funk, Disco & Boogie. West African Disco, Soul Jazz Records. Double CD. 16 titres en tout

Tee Mac. Featuring Marjorie Barnes. Night Illusion, Soul Jazz Records

( *Avec un livret racontant son invraisemblable double ou triple parcours  de musicien, orchestrateur, politicien pacifiste et businessman…)