Aller au contenu principal
Jouissif et dépressif : le 14e album d'Of Montreal est sorti !

Jouissif et dépressif : le 14e album d'Of Montreal est sorti !

Sans aucun doute, l'un des albums disco pop de l'été.

Par Bastien Stisi

14 albums en 20 ans d'existence. C'est le rythme quasiment allenien que s'imposent depuis la sortie de Cherry Peel en 97 Of Montreal et son leader fou à lier Kevin Barnes, qui viennent donc de faire paraître le très bon Innocence Reaches, un album introduit par le single « It's Different For Girls », illustré par un clip qui présente, par de surprise, un Kevin travesti et envahi par les vagues d'une party relativement ambiancée, avec perruques blondes, ballons colorés, danse pas trop chorégraphiées. Ambiance boom pour post-adolescent pas en avance, où l'on consommerait des petits crocodiles gélatinneux et des fraises Haribo. Mais goût acide / MDMA.

Sur ce 14e album studio, qui sort une nouvelle fois chez Polyvinyl Records (Jacco Gardner, Japandroids, Ladyhawke, Wampire, Xiu Xiu…), une pop toujours dépressive et jouissive, miroir idéal de l'ADN cérébrale qui semble être celle de Kevin Barnes, cet Américain que l'on sait globalement capable de jouer le jeu du grand n'importe quoi (et d'endosser le rôle du goujat libidineux, comme l'exquis et vicelard tube disco-pop « Gallery Piece »), comme lors de cette tournée américaine de son album Hissing Fauna, Are You The Destroyer ?, qui parle globalement d'absurdité existentialiste, de pilules à avaler et de veines à se caresser, où il avait entonner la plus grande partie de son live entièrement nu, n'en déplaise au puritanisme local relativement établi. 

L'orgie pop contre la dépression chronique (écoutons pour s'en persuader le très bon morceau d'intro « Let's Relate », apothéose immédiate). Une certaine forme, effectivement, d'innocence essentielle.

Visuels : (c) Kelli McGuire, David Barnes