Aller au contenu principal

Ode aux idiots ?

Prière pour l’imbécile de Giovanni Papini.

Par Jean Rouzaud

1913 :  à 33 ans, le dernier âge du Christ, un certain Giovanni Papini, ex-instituteur, devenu éditeur et pamphlétaire, publie cet essai sur LES IMBÉCILES, à la veille de la Première Guerre mondiale.  Il faut dire que ce Florentin, futur FUTURISTE* - c’est-à-dire une sorte d’équivalent des dadaïstes – avait déjà créé une revue anticléricale et nihiliste, avant d’écrire un CRÉPUSCULE DE LA PHILOSOPHIE

Le ton est donné : avant-garde et pensée libre.

L’éditeur français ALLIA, publie des impubliables de génies, des inspirés. Underground et autres littérateurs PUNKS, donc cultivés, dans cette collection de mini poche, 50 pages, 3 euros !.. ça vous la coupe, non ?

Donc Papini avoue qu’il déteste tant de choses (un frère pour moi !), que sa réserve d’amour déborde… Logique : il décide de déverser ces flots de tendresse sur les imbéciles, si nombreux qu’ils écluseront tout cet amour inutilisé.

Ce petit texte vous expliquera l’utilité des idiots et crétins en tous genres, comme un support aux intelligents, une base pour les sensibles, un point de comparaison pour les agités du cerveau avec cet axiome : « aucune espèce au monde n’est plus prolifique et nécessaire que celle des imbéciles ». Il fallait y penser . 

 Ce livret sort AUJOURD’HUI, mais la collection s’enorgueillit d ‘un autre texte du même Papini : LA VIE DE PERSONNE Ce qui, entre nous, est bien plus intéressant que la vie de quelqu’un.

*les dadaïstes montraient le monde absurde et furent pillés par les surréalistes. Les futuristes s'enthousiasmaient pour le progrès et furent considérés comme des fascistes.

LES IMBÉCILES, Giovanni Papini. Éditions ALLIA. 50 pages , 3,10 euros, sortie le 18 août 2016.