Aller au contenu principal
M.I.A de retour avec un album apaisé (et sans doute son dernier)

M.I.A de retour avec un album apaisé (et sans doute son dernier)

Hier, lors d'une interview sur la BBC, MIA dévoilait un nouveau titre et révélait qu'il s'agirait de son dernier album.

Par Laura Cuissard

 Ce jeudi 14 juillet, la chanteuse M.I.A dévoilait dans l'émission de l'animatrice star de la BBC, Annie Mac, le titre Go Off, un morceau produit par Skrillex et Blaqstar que l'on retrouvera sur son cinquième album AIM (avoir un but en anglais), dont la sortie est annoncée pour le 9 septembre. 

"C'est l'album le plus pur que j'ai sorti" raconte t-elle. Sans crier garde, elle poursuit avec cette annonce : "C'est mon dernier album, donc je voulais quelque chose de joyeux. Je ne voulais pas qu'il y ait de protestations. C'est un tout autre visage que je dévoile. Et j'ignore si les gens le connaissaient." Elle explique également vouloir faire désormais autre chose, continuer la musique mais plus sous la forme d'albums, et vouloir prendre du temps pour elle. 

 

En effet, c'est une facette de M.I.A que l'on connaît peu, du moins en ce moment, elle qui a enchaîné les polémiques suite à ses prises de position clivantes. Dans un premier temps, l'artiste s'est montrée très en colère contre le sort réservé aux réfugiés et aux migrants avec son clip Borders, sorti en février dernier, qui mettait en scène des dizaines de migrants sur des radeaux ou en train d'escalader un grillage - elle s'était d'ailleurs mis le PSG à dos. Elle a du également annuler en juin sa participation à l'édition londonienne de l'AfroPunk Festival, étendard de la culture afro-américaineaprès avoir déclaré en avril dernier à Evening Standard Magazine

"Il est intéressant de voir que le seul problème en Amérique qui mérite d'être exprimé, c'est Black Lives Matter (littéralement "La vie des Noirs compte", un mouvement luttant contre le racisme à l'égard de la communauté afro-américaine). Ce n'est pas nouveau pour moi - c'est ce que disait Lauryn Hill dans les années 1990, ou Public Enemy dans les années 1980. Est ce que Beyoncé ou Kendrick Lamar vont dire Muslim Lives Matter (La vie des Musulmans compte) ? Ou Syrian Lives Matter (La vie des Syriens compte) ? Ou ce gosse du Pakistan compte ? C'est un problème plus intéressant. Et vous ne pouvez pas le dire dans une chanson distribuée par Apple, tu ne peux pas le revendiquer sur un programme de la télé américaine, tu ne peux pas en faire un tag sur Twitter, Michelle Obama ne va pas te soutenir.

Une déclaration qui a choqué les organisateurs et qui a provoqué des menaces de boycott du festival si la chanteuse restait à l'affiche. Étonnant, donc, d'apprendre que AIM sera un album apaisé, tant M.I.A semblait en colère.