Aller au contenu principal

Nouvelle disparition autour du groupe Radiohead

Une centaine de vinyles collector à destination des disquaires indépendants français a disparu.

Par Laura Cuissard

 

Après avoir un temps disparu des réseaux sociaux, voici que Radiohead est à nouveau empêtré dans une nouvelle histoire de disparition. Sauf que cette fois-ci, cela ne faisait pas partie du plan marketing : ces derniers jours, sept disquaires français à Paris, Rennes, Lyon, et Bordeaux devaient recevoir mille exemplaires d'une édition collector du dernier album du groupe, A Moon Shaped Pool, au format vinyle blanc. Le groupe avait exprimé sa volonté que ceux-ci ne soient pas distribués par les grands groupes type Fnac, mais uniquement par des disquaires indépendants. Sauf que la plupart ne sont jamais arrivés à bon port ... mais ont été retrouvés dans les rayons de certaines Fnac ! 

Hier, lundi 27 juin, Martial Solis du disquaire bordelais Total Heaven, a décidé d'expliquer l'affaire sur sa page Facebook. Il écrit que depuis le 17 juin, les disquaires Ground Zero à Paris et Total Heaven à Bordeaux attendaient cette fameuse livraison. Wagram, qui est en charge de la distribution française, a entretenu un temps un flou autour de la situation. L'histoire aurait pu se finir avec la lettre d'Olivier Gicquel, directeur des ventes France, et qui expliquait que les "commandes sont finalement et très définitivement ‘’perdues’’. "

SAUF QUE, nouvelle péripétie, le 17 juin, des vinyles blancs de A Moon Shaped Pool étaient vendus à la Fnac de Bordeaux, entreprise normalement exclue de la vente. "Dans plusieurs magasins de l’enseigne, d’autres copies sont également écoulées" continue Martial Solis. "Un fait confirmé ce samedi de la bouche même de la directrice du rayon disque de Bordeaux." Alors que, pour l'instant, il manquerait 170 copies selon le disquaire, il semblerait que "les responsables du label Beggars ont passé une demande express de repressage de vinyles blancs à la maison-mère (XL records) pour palier à ce manque" conclut Martial Solis. Il n'empêche que ces disquaires souhaitent aujourd'hui exprimer leur colère et connaître ce qu'il s'est véritablement passé. 

Affaire à suivre ...