Aller au contenu principal

Gilles Peterson signe un mix spécial Cuba

Plongée dans un autre visage musical de l'île.

Par Jean Morel

Toute cette année notre gillou a confirmé sa relation intense avec l'île de Cuba, notamment au travers du projet en trois temps Havana Club Rumba Sessions.

Histoire de poursuivre l'aventure, le digger a enregistré un très beau mix pour Vinyl Factory qu'il présente ainsi : « Dans ce mix, j'ai choisi des disques de ma collection qui montrent un autre visage de la musique cubaine, parus, pour la plupart, à la fin des années 70 et au début des années 80. Ces disque témoignent de l'influence du son américain qui avait été importé par des musiciens travaillant à La Havane. Si l'on entend des pointes de sonorités latines éparpillés dans ces morceaux, la plupart sonnent comme si elles avaient été enregistrées au Studio 54 davantage qu'au Egrem. »

Enfin pour rappeller le contexte du digging, les entreprises privées étant interdites à Cuba, c'était le studio dirigé par l'État Areito qui était le seul endroit où enregistrer. Cette situation ne permet pas de trouver d'indice pour savoir où chercher, même si la sélection ci-dessous est un bon point de départ.  

Visuel : (c) DR