Aller au contenu principal
Le nouveau Fyfe à écouter avant tout le monde

Le nouveau Fyfe à écouter avant tout le monde

Après « Control », l'EP d'un Londonien bidouilleur.

Par Bastien Stisi

Son chant plaintif, ses prods planantes, sa basse groovy, et ses onomatopées qui font « lalalalala » (pas désagréables au terme de ce refrain-là) : « Stronger » marque le retour studio de Fyfe (Paul Dixon dans le civil, et ancien David's Lyre), ce Londonien exigeant dont on avait noté l'an passé la parution de cet excellent premier album (Control, Believe Recordings), objet discographique auquel, il faut bien l'accorder, l'oreille semble s'attacher davantage au fur et à mesure que les saisons défilent. Hier comme aujourd'hui, ça groove sévère.

Même impression pour ce « Stronger », track éponyme d'un EP entièrement dévoilé le 1er juillet, un disque qui, outre une version acoustique de ce titre-là, verra aussi l'arrivée (réussie) chez Fyfe de cordes (« Better Man », en featuring avec Iskra Quartet et Peter Gregson) et d'un « In Colour » atmosphérique, patient et particulièrement sensuel.

Du R&B, ou de la soûl, comme on en fait en 2016 (c'est-à-dire : via l'alliance des machines et de la voix qui fait frissonner), toujours à inscrire dans la lignée de James Blake, de SOHN, de How To Dress Well ou de Chet Faker. Harder, better, faster. Et « Stronger » donc pour Fyfe, en écoute en avant-première sur Nova.