Aller au contenu principal
Radiohead disparaît complètement d'internet...

Radiohead disparaît complètement d'internet...

pour mieux présenter son nouveau titre "Burn the Witch".

Par Laura Cuissard

 

"Beware of the witch". Méfiez-vous de la sorcière. C'était le message que certains fans britanniques du groupe Radiohead ont reçu le 30 avril. Le lendemain, le groupe effaçait volontairement toute trace de lui sur internet : des pages entièrement blanches sur Facebook, Twitter, et leur site internet. Thom Yorke, leader du groupe, a fait de même avec ses comptes personnels

Cette disparition devient une information, avec des centaines d'articles qui y sont dédiés. La viralité ne repose alors plus sur rien : tout le monde parle de Radiohead pour dire qu'ils ont disparu. Les rumeurs se multiplient, les articles se construisent sur le vide. Prophétie : après avoir écrit le titre How to disappear completely, voila qu'ils le réalisent. 

 

Ce retrait de la vie numérique a lieu alors que la sortie de leur neuvième album semble imminente : l'ancien manager du groupe, Brian Message, annonçait il y a quelques semaines l’arrivée du prochain album en juin 2016. Et, selon le même homme, "il ne rassemblera à rien de ce qu'on a pu entendre jusqu'à présent."

En se retirant radicalement d'internet, nous pouvons écrire uniquement sur ce qu'il nous reste, sur ces curieuses lettres reçues par les fans. Penchons-nous bien et prêtons nous aux suppositions : en plus de "Beware of the witch", on trouve ce sous-titre : We know where you live ("on sait où tu vis"). La phrase prend un nouveau sens : il semblerait que le groupe nous parle de surveillance généralisée. Décidément, la NSA inspire les artistes : la semaine dernière sortait le morceau de Jean Michel Jarre en collaboration avec le lanceur d'alerte Edward Snowden

Cela va faire bientôt dix ans que Radiohead innove en terme de marketing au moment de la sortie de leurs nouveaux albums. Avec In Rainbows, sorti en 2007, le groupe propose de nouvelles règles du jeu : l'acheteur pouvait décider combien allait lui coûter sa copie digitale. Résultat, l'album avait été téléchargé 1,3 million de fois à un prix moyen de 1 £. Autre stratégie pour l'album suivant, The King of the Limbs : il avait été annoncé quelques jours avant sa sortie. Ainsi, si on parle énormément de Beyoncé, Kendrick Lamar et Drake et de leurs albums surprises, Radiohead ont été les premiers à lâcher leur album sans prévenir personne et à faire un carton international. 

UPDATE : deux jours après ce grand coup de comm', voici donc le nouveau titre !