Aller au contenu principal

Quand Andy Warhol s’appelait Andrew Warhola

Balbutiements Pop et ciné underground.

Par Jean Rouzaud

 Si vous vous intéressez aux débuts du Pop Art, ce livre-reportage détaillé peut vous ouvrir les yeux. A peine arrivé d’Angleterre, (sous forme de collage, photos et peintures), cet Art Populaire devint vite un enjeu (de succès et d’argent) en Amérique.

1963 : En 240 pages d’une virée américaine de milliers de km, Deborah Davies nous conte par le menu ce road-movie-trip, de New York à L.A : Route 66, motels et advertising géants, bordant les premiers Highways. 

Andy et 3 potes ( Gérard Malanga, Taylor Mead et Wynn Chamberlain) sont invités par Dennis Hopper, pour rencontrer des stars d’hollywood et accessoirement faire un film underground sur Tarzan ! Pari tenu…

Toute cette aventure est prétexte à déconnage, frimage et tournage , dans le plus pur esprit « Camp »*( nos 4 pieds nickelés sont tous homos). On assiste à des comportements et des modes naissantes, à des manières de pionniers urbains, qui durent encore aujourd’hui…

Shopping Vintage, joints, dérives blasées, vannes branchées, et toute la verve de la génération post Beat : l’envie de changer l’Art, la société, et de tourner en Gonzo (à l’arrache) du cinéma libre, frais et vrai.

L’anecdote unique ou Warhol achète pour 50 dollars ( à sa copine galeriste douée, mais fauchée Muriel latow) l’idée qui va faire sa gloire : peindre des « multiples » de billets de banques, de boites de soupe, de lessive, puis de visages de stars...et d’accidents.

Ou celle ou il a l’idée de peindre des personnages de BD agrandis ( Popeye, Superman..), qu’il propose à la super galerie de Leo Castelli, mais Roy Lichtenstein le fait déjà, et en mieux ! 

C’est l’art vu en direct, cru et cruel, une course à l’argent et une émulation, doublées d’un timing absurde qui s’est imposé depuis.

La faute à Andy ? 

 

*Camp : vient de camper, prendre la pose. Il s’agit de sous culture gay masculine . Autodérision et espièglerie autour des rôles, des stars,  des attitudes, afin de rire des difficultés que l’on peut rencontrer en tant qu’homosexuel, ou marginal.

Andy Warhol va à Hollywood. Road Trip à travers l’Amérique Pop des sixties. Par Deborah Davies. Ed. Rivage Rouge.240 pages . 21 Euros.