Aller au contenu principal

La Chine devient parano

Les mesures de sécurité pour éviter les débordements

Par Marion Armengod

Grosse actualité en Chine puisque le 8 novembre marque le début du 8ème congrès du Parti Communiste chinois.

Depuis hier, Pékin est devenu totalement parano pour éviter les débordements. Les chauffeurs de taxi ont une liste de recommandations à respecter aussi précieuse que le petit livre rouge. Condamner les fenêtres de la voiture, colmater toutes les ouvertures, se méfier des passagers armés de balles ou de ballons, qui pourraient s’en servir pour faire s’envoler des « messages réactionnaires ».

Les chauffeurs doivent aussi inspecter régulièrement leur véhicule pour s’assurer que personne n’y a collé des proclamations tendancieuses.


Les vendeurs de crêpes, doivent quant à eux, fermer leurs étals de rue. Les clubs de gym n’ont plus le droit de diffuser des chaînes autre que la CCTV, (la chaîne d’Etat chinoise) aux joggeurs sur tapis qui auraient des aspirations revolutionnaires. Même les vendeurs de jouets sont visés.

Ils ont reçu l’ordre de ficher les clients qui seraient intéressés par les appareils radiocommandés... de peur que quelqu’un envoie une chaussure télécommandée à la tête du Président du PCC.

Malin.