Aller au contenu principal
Maraband au Théâtre de Belleville

Maraband au Théâtre de Belleville

Une très belle pièce sonde les rapports familiaux et repense les rapports du corps au jeu théâtral.

Par Jean Morel

Au théâtre de Belleville se joue actuellement une très belle pièce, Maraband, écrit et mise en scène par une jeune auteure, Marine Garcia-Garnier. Pensée en écho à l'Annonce faite à Marie de Paul Claudel, MARABAND met en lumière le parcours de Mara, cadette de la famille Vercors, qui fait exploser les liens familiaux en quête de son indépendance. Cette trajectoire questionne la notion de famille, cette chape qui nous colle au corps et qui est à la fois ce dont on voudrait se défaire et ce qui nous détermine pour toujours…

Et la pièce nous confronte à une famille qui se désordonne, qui se morcelle, qui se défait. Mais toute sa finesse réside dans le fait qu'elle repose sur un principe intéressant de retournement de ce qui nous est donné à voir.

Rendre l'intériorité visible, presque sensible, telle semble en effet être la démarche de cette jeune auteure, comme si le jeu impliquait de dévoiler un for intérieur, pour Marine Garcia-Garnier il s'agit de « "retourner" la peau des six personnages de Claudel pour explorer l'intérieur de leur corps et en faire la matière poétique d'un récit, qui met en lumière le parcours de la cadette : Mara. Nous sommes partis de ce qui se joue entre les personnages pour raconter autrement cette histoire aux spectateurs, depuis les pulsions de chaque individu au sein de la famille. Nous voulions sonder les rapports physiques, les intentions, les instincts des corps à travers la cellule familiale. L'enjeu a été dans un premier temps de les rendre réels, palpables, visibles. »

 

 

En effet au coeur de la représentation le spectateur devient témoin de l'échange ambivalent de la famille de Mara, les corps se lient pendant que les langues se délient. Au fur et à mesure de la pièce les non-dits jaillissent, entre rapports physiques irrépressibles et confidences inouïes au public.Ce rapport à l'idée de toucher, d'une approche physique des maux intérieurs est au coeur de l'écriture et de la mise en scène de Marine Garcia-Garnier, c'est une vision de l'expression théâtrale qui est notamment celle de la promotion des "Arts du mime et du geste" de l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique de Paris (ESAD) dirigée par Serge Tranvouez, dont est issue l'auteure.

Cette recherche qui vise à exploiter tous les ressorts de l'expression théâtrale nous laisse face à une alchimie étonnante entre une écriture réellement poétique qui se complète avec un travail corporel réjouissant, donnant presque au spectateur le sentiment de se voir projeter sur scène, de faire corps avec les sentiments intimes de ces personnages quant à leur famille. A voir absolument.

Maraband, actuellement en représentation au Théâtre de Belleville jusqu'au 12 Mars.

Infos et résas

Durée 55 minutes/ Tous publics/ Théâtre - Danse - Musique

Assistant mise en scène : Clément Baudoin

Avec : Jonathan Aubart, Yoanna Marilleaud, Eliot Maurel, Albertine Villain-Guimmara, Tom Verschueren et Florence Weber. 

Crédits Photos : Maxime Colin Yves