Aller au contenu principal

"La Mauvaise Habitude d'être Soi" de Martin Page

Le gift shop du grand mix offre des vacances à la réalité rigide.

Par Marie Arquié

Vous vous réveillez d’une soirée « bouclage de projet/cocaïne ». On frappe à la porte. C’est un policier. Il vous dit qu’on vient de vous assassiner. La voisine est témoin et le meurtrier a avoué. 

Vous levez les yeux de votre journal. Il y a un homme habillé exactement comme vous qui s’est assis à votre table. Il vous propose de prendre votre place et de devenir vous. 

Après des examens de routine à l’hôpital, des scientifiques débarquent dans votre appartement. Vous êtes une espèce en voie de disparition, le dernier en son genre. Vous voilà d'un coup d'un seul « protégé ».

 Voilà trois des sept courtes nouvelles que vous retrouvez dans le recueil de Martin Page sorti en poche aux éditions Points : « La Mauvaise Habitude d’être Soi. »

Dans le Gift Shop culturel du jour, on questionne une habitude qui n’a pas l’habitude d’être questionnée.

 

Absurde, délirante, drôle, poétique parfois terrifiante et angoissante comme peut l’être l’absurde lorsqu’il joue à s'ignorer, l’écriture de Martin Page secoue un peu la réalité, juste assez pour qu’en tombe de délicieux fruits d’incongruité, fruits croqués avec simplicité par Quentin Faucompré

 

Martin Page c’est ce jeune auteur français que l’on connaît pour son savoureux « Comment je suis devenu stupide. » et ses très bons écrits pour la jeunesse. Retrouvez par ailleurs de jolis textes courts consacrés à George Bernard Shaw, à L’humour anglais, à Mark Twain, à Dosto ou à Balzac, dans leur intégralité  sur le site de l'auteur 

Si on connaît moins Martin Page pour ses vidéos en stop motion, on aurait tort de s'en priver, certaines d'entre elles agissent comme une douce pastille contre une irritante toux spirituelle. Ca soulage.

 

La Mauvaise Habitude d'être soi, Martin Page et Quentin Faucompré, Editions Points, Juin 2012, 145 pages, 5,70€